Pourquoi publier le rapport RSE d’une entreprise ?

Publié le , par La RDE
Catégories :
Responsabilité sociétale des entreprises

Un rapport de responsabilité sociale d’entreprise (RSE) est un document qui est élaboré par une entreprise périodiquement (annuel, semestriel, etc.). Ce rapport RSE est publié par cette même entreprise afin de rendre compte de ses résultats et de ses actions effectués pour son développement durant la période. Ce document de reporting RSE rend publiques les informations internes de l’entreprise (actions élaborées pour le respect des principes du développement durable). La RSE est aussi connue sous le nom de déclaration de performance extra-financière. Le rapport annuel est devenu obligatoire pour certaines entreprises et sociétés en France après la loi Grenelle II de 2010.

Quelles sont les raisons pour publier le rapport RSE d’une entreprise ?

Le rapport RSE est connu pour prouver la transparence de l’entreprise envers ses parties prenantes. C’est également un moyen de communication qui suscite l’engagement de l’entreprise envers les parties prenantes. Le rapport de responsabilité est une démarche qui permet de convaincre ces parties pour qu’elles s’engagent en retour. Le rapport RSE démontre les efforts que l’entreprise fournit pour respecter les attentes des parties prenantes en ce qui concerne le développement durable. Une stratégie RSE solide et efficace doit être mise en avant dans les rapports RSE des sociétés. Ce rapport de responsabilité agit comme une influence positive sur les parties prenantes des entreprises et des sociétés (surtout pour les prises de proposition dans la société). Il doit aussi comporter et détails RSE complets sur les démarches environnementales, sociales, économiques et sur les informations concernant les chiffres de la société ou de l’entreprise. Les futurs objectifs RSE et les enjeux fixés par les entreprises doivent être présentés dans ce document RSE. Les rapports de responsabilité doivent impérativement susciter un intérêt majeur auprès des parties prenantes.

Les collaborateurs ont également besoin de connaître la transparence des entreprises et des sociétés. Le rapport RSE est un moyen qui analyse et démontrer cette transparence. Cette démarche permet aux collaborateurs d’évaluer avec facilité les impacts positifs que les activités de l’entreprise génèrent sur elle-même, sur la société et sur l’environnement. Les collaborateurs peuvent voir à travers le rapport RSE, les efforts que l’entreprise a fournis pendant la période, ainsi que le résultat obtenu, les objectifs atteints, la ligne de conduite qui a été respectée, etc. C’est un document RSE qui prouve la performance et la progression d’une entreprise. Les employés, les fournisseurs, les clients, les actionnaires ainsi que toutes autres parties prenantes des entreprises et des sociétés peuvent consulter le rapport RSE ; cela assure le maintien d’une bonne relation et l’établissement d’un dialogue de confiance entre l’entreprise, ses parties prenantes et ces collaborateurs.

Quelles sont les méthodes pour faciliter l’élaboration du rapport RSE ?

Il n’est pas toujours facile de collecter les informations nécessaires à l’entreprise en ce qui concerne les indicateurs qui figurent dans le rapport RSE. Cette démarche nécessite énormément de temps d’analyse, et de nombreuses informations doivent être recoupées. Ces informations ne sont pas facilement accessibles pour les équipes des entreprises ou des sociétés chargées de l’établissement du reporting RSE. Les informations sont détenues par les différentes parties prenantes et les différents services de l’entreprise.

Grâce à la data, des outils ont été créés spécialement pour permettre aux entreprises de faciliter l’établissement du reporting RSE. Les concepteurs de ces outils ont permis la centralisation des informations et l’automatisation de la collecte de ces informations. S’il y a des informations manquantes, des algorithmes peuvent les prédire. Ces algorithmes en RSE peuvent aussi établir un état des lieux en ce qui concerne la consommation de l’entreprise.

Quels sont les contenus d’un rapport RSE ?

Généralement, un rapport RSE contient les informations sociales, économiques et environnementales de l’entreprise.

Les informations sociales RSE concernent l’emploi dans les entreprises (la totalité de l’effectif des salariés et leur répartition par zone géographique, par âge et par sexe ; les rémunérations et leur évolution, les licenciements et les embauches), l’organisation de travail (l’absentéisme, l’organisation du temps de travail), les relations sociales des entreprises (les procédures de consultation et d’information du personnel, les procédures de négociation, le bilan des accords collectifs), la santé et la sécurité (les conditions de sécurité et de santé pendant le travail, les accidents de travail et les maladies professionnelles), la formation, les politiques mises en œuvre à la diversité et l’égalité des chances et de traitement dans les entreprises(homme, femme, handicapées).

Les informations économiques RSE concernent les impacts de l’activité de la société (populations locales ou riveraines, emploi et développement régional), les relatons externes des entreprises (action de mécénat ou de partenariat, conditions de dialogue avec les organisations et les personnes intéressées par l’activité de l’entreprise), la sous-traitance, les mesures et actions pour favoriser la loyauté des pratiques, les droits de l’homme.

Quant aux informations environnementales RSE, il s’agit de la politique générale des entreprises (en matière environnementale), les mesures de prévention et de réduction de la pollution (gestion de déchets), l’utilisation des ressources d’une manière durable, les changements climatiques, les mesures prises pour la protection et le développement de la biodiversité.