Pourquoi et comment mettre en place un sociogramme ?

Publié le , par La RDE
Catégories :
pourquoi-comment-mettre-place-sociogramme.

Le sociogramme est une représentation visuelle des relations sociales entre les membres d’un groupe. Il prend la forme d’un diagramme mettant en avant les relations interpersonnelles entre plusieurs individus. À quoi sert un sociogramme ? Quels sont les résultats attendus au niveau de l’organisation et de la communication ?

Sociogramme et relations sociales : quel est le lien ?

Cet outil est apparu vers les années 30 et a été évoqué pour la première fois par Jacob Levy Moreno. C’est un expert en psychothérapie de groupe et en psychologie. Il a publié un ouvrage « fondements de la sociométrie » pour étudier les relations interpersonnelles au sein des groupes sociaux et des équipes.

Le sociogramme permet d’analyser les relations personnelles entre les membres d’un groupe, mais également les relations professionnelles dans une entreprise et les canaux de communications utilisés. L’objectif est de mettre en avant la structure de la communauté à partir des résultats d’un questionnaire. En cas de besoin, il peut aider dans la résolution des conflits et des difficultés fonctionnelles et organisationnelles.

Le sociogramme est un outil indispensable au sein d’un groupement que ce soit une entreprise, une équipe, une organisation ou une association. Il permet de retracer les liens sociaux entre les collaborateurs. Il fournit également des données et informations précieuses aux dirigeants dans la prise de décision. D’ailleurs, au sein d’un groupe, le travail de groupe et la cohésion sont importants pour garantir le développement des activités en réseau.

Établir un sociogramme de groupe : est-ce le meilleur choix ?

Le sociogramme de Moreno est un excellent moyen pour aider les dirigeants d’entreprise dans la prise de décision afin d’améliorer la productivité des groupes. En effet, pour atteindre des objectifs, il faut entretenir une cohésion d’équipe sur la durée. Pourtant, les résultats ne sont nécessairement pas satisfaisants.

Une situation inconfortable peut engendrer des conflits, des rejets, un isolement… au sein d’une équipe. On peut donc en déduire qu’il faut les encourager à coopérer. À l’aide de cet outil, il est possible de former plus facilement les groupes en associant les membres qui s’entendent entre eux. C’est d’ailleurs la meilleure solution pour booster le moral du groupe, améliorer la cohésion du groupe et augmenter le niveau de motivation des collaborateurs au travail.

Comment mettre en place un sociogramme ?

Pour construire un sociogramme, il faut établir un questionnaire pour obtenir des données plus concrètes auprès des groupes ciblés. Celui-ci repose sur quatre questions fondamentales. Mais  pour avoir des  résultats  sincères et concrets, il faut pouvoir garantir la confidentialité des informations reçues. La première étape consiste alors à demander à chacun des membres de répondre aux questions suivantes :

  • avec quel l’individu souhaite-t-il travailler ?
  • avec qui il ne souhaite pas travailler ?
  • quels individus souhaitent travailler avec lui ?
  • qui ne souhaite pas travailler avec lui ?

Il faut par la suite créer un diagramme après avoir obtenu toutes les informations pour évaluer les relations du groupe. Une étude approfondie des résultats est nécessaire pour pouvoir comprendre la psychologie des membres des équipes et afin de dégager une analyse plus fiable. Les flèches de couleur peuvent signifier une acceptation ou un rejet de tels ou tels acteurs du groupe. Les flèches vertes par contre indiquent les individus qui se sont choisis entre elles pour réaliser tel ou tel travail.

Après analyse, les managers seront en mesure de comprendre la relation sociale entre les différents individus dans les groupes. Selon la situation, ils pourront faire le bon choix : instaurer un climat socio-professionnel plus agréable, établir un système de communication efficace, renforcer la cohésion d’équipe, faire le choix de placer un individu mal à l’aise au sein d’une équipe qui saura le mettre en valeur et l’apprécier …

Groupes : comment interpréter un sociogramme ?

L’interprétation d’un sociogramme est très simple. Il suffit d’identifier les trois éléments suivants pour lire facilement le diagramme et connaître les relations sociales entre les principaux acteurs du groupe.

Les étoiles

Les individus choisis plusieurs fois par les collaborateurs sont surnommés « étoiles ». Pourquoi ? Parce que ces participants sont populaires et sûrement appréciés par la plupart des membres des différents groupes.

Les isolats

Les isolats sont les personnes qui n’ont pas été sélectionnées ou choisies par un autre isolat. Ces personnes ont tendance à s’isoler dans un coin et les communications avec eux sont assez difficiles. Il est essentiel de mettre en place des solutions efficaces pour les aider à s’intégrer au groupe, réduire la distance et améliorer le lien social avec autrui.

Les cliques

Les cliques sont des groupes formés par trois ou plusieurs personnes qui excluent les autres de leur réseau (ou mini  groupe). Les dirigeants d’entreprise doivent être vigilants, car ils peuvent être source de conflits. Pour y remédier, il faut généralement changer le système de communications internes. L’organisation d’une sortie récréative comme le team building  peut aussi être envisagée.

Le sociogramme est donc incontournable pour évaluer le type de relations entre les différents collaborateurs au sein d’un groupe. Le diagramme détaille d’ailleurs la relation sociale existante entre les participants. Les résultats facilitent la prise de décision des managers afin de fluidifier la communication entre eux. Ainsi, ils pourront faire le meilleur choix pour la gestion des équipes et des coworkers, et ainsi  intégrés ceux qui sont exclut.