Modèle économique : utilité et conception

Publié le , par La RDE
Catégories :
Modèle économique

Primordial, le modèle économique fait partie des éléments fondamentaux dans un projet de création d’entreprises. Appelé aussi business model en anglais, ce modèle est un document descriptif différent du « Business Plan ». Il reste toutefois indispensable pour bien organiser et gérer le fonctionnement d’une entreprise, qu’elle soit nouvelle ou déjà sur le marché. De multiples raisons et de nombreuses situations peuvent pousser un entrepreneur à créer ce business model. Mais avant sa conception, quelques étapes doivent être effectuées.

Un modèle économique : tout ce qu’il faut savoir

Le modèle économique d’une entreprise est un document décrivant la logique qui lui permettra d’obtenir un gain d’argent. Nommé aussi « business model », ce modèle est l’élément qui organise le bon fonctionnement de l’entreprise. Dans un business plan, la description apportée par ce modèle reste vitale. La construction d’un « business model » permet de mettre toutes les chances du côté de l’entrepreneur pour réussir la création de son entreprise. De même, l’existence de ce modèle dans une entreprise offre la possibilité d’obtenir une forte rentabilité. Mais pour le juger, il est nécessaire de faire un test.

Que contient le modèle économique ?

Dans un modèle économique, plusieurs éléments doivent être définis et décrits. Dans une première lancée, il faut faire la description de l’offre de produits ou la prestation de services ; ensuite, il convient de définir la cible, notamment le genre de clients concerné. Ce modèle répond aux questions suivantes : quels sont les objectifs à atteindre ? Quelle est la stratégie à employer ? Et où trouver des ressources et les moyens de mettre en œuvre le projet ?

Pourquoi concevoir un modèle économique ?

Précisons d’abord qu’à part le projet de création d’entreprises, il se peut que les entreprises déjà sur les rails veuillent concevoir un business model. Voici quelques raisons pouvant mener à une conception d’un modèle :

  • S’il s’agit d’un projet de création d’entreprises, la conception d’un modèle économique permet au jeune entrepreneur de connaître les besoins existants sur son marché. Il se peut aussi que ce dernier veuille lancer un nouveau produit/service ou un produit innovant. La création d’un business model est également importante lorsqu’un entrepreneur veut créer un marché ou transformer un marché existant. Mais dans ce cas, il aura besoin d’un autre business plan bien meilleur. Le même cas s’applique en cas d’amélioration ou de perturbation des codes de son secteur.
  • S’il s’agit d’une entreprise déjà sur le marché, créer un nouveau modèle économique est indispensable en cas de crise. En effet, il est possible que le modèle appliqué ne fonctionne pas. Cela étant dit, l’ajustement ou l’amélioration du modèle en vigueur est une raison valable pour le remplacer. Ainsi, l’entreprise pourra s’adapter à l’évolution du marché. À cela s’ajoute également le lancement d’un produit innovant, un nouveau produit, ou une nouvelle gamme de produits. Par conséquent, la conception d’un business model permet à ces entreprises d’explorer de nouveaux marchés pouvant remplacer celui qui est déjà en place.

Comment créer un modèle économique ?

Avant de concevoir un business model pour son entreprise, il est indispensable de faire quelques identifications. Cela implique le contexte dans lequel cette dernière va se lancer, la mission à travers le projet et la stratégie générale à adopter. Dans la pratique, sa conception nécessite d’entamer cinq étapes exhaustives, mais non linéaires. En effet, des aller-retour de ces procédures pourront être envisageables durant la conception. Ces étapes sont personnalisables selon l’expérience et les contraintes du projet de l’entrepreneur. Voyons donc ces phases et ses caractéristiques un à un :

Mobiliser

C’est en quelque sorte le premier pas pour la conception. Il faut quand même souligner que ce n’est pas une étape pour l’exploration, mais pour la préparation. L’idée à ce point est avant tout de définir toutes les circonstances possibles liées au projet. Cela implique, par exemple, de définir les logiques et d’organiser les tâches à faire et connaître les coûts. Ensuite, il consiste à valider toutes les idées venues en tête, surtout la première, et de la discuter avec une équipe. Autrement dit, une bonne réflexion est grandement souhaitée. En parlant d’équipes, il faut noter que ces compétences comptent énormément pour cette approche. Effectivement, l’étude des risques et la mise en évidence d’un recul sont prépondérantes. Cela implique notamment de voir les choses négativement autant que positivement.

Comprendre

Cette étape vous amène à l’exploration, d’où l’étude de marché. Cela implique l’analyse intégrale de tous les détails tels que les outils et les données nécessaires, ainsi que les besoins des clients cibles. Certaines entreprises effectuent même une interview bien organisée pour connaître tous les aspects utiles. Cependant, il faut éviter le risque d’être distrait et de s’égarer dans votre recherche. Il convient toujours de se remettre en question sur les modèles captivants et prédominants selon les chiffres d’affaires. La meilleure alternative pour y faire face est de descendre directement sur le terrain et d’y effectuer un réel test.

Concevoir

C’est l’étape où la contribution de toutes les équipes compétentes est de rigueur. Cela consiste effectivement à voir grand et à renoncer aux modèles appartenant déjà aux concurrents. Une itération de toutes bonnes idées possibles est bien recommandée afin de garder les meilleures. D’ailleurs, lors de cette étape, l’entrepreneur peut découvrir de nouveaux partenaires et de nouveaux flux. Il faut donc avoir de la patience avant de concrétiser telle ou telle décision.

Déployer

C’est pour pouvoir tester le modèle. Et le fait d’effectuer un test consiste à adapter la structure juridique actuelle au modèle économique à pourvoir. Sans oublier de tenir compte de la fixation des nouveaux objectifs et de mettre en place une stratégie commerciale. Le seul hic dans cette étape est la difficulté d’opérer l’ajustement de modèle économique à la réalité sur le marché. Il faut donc savoir effectuer une bonne analyse et savoir prendre des mesures correctrices sur l’ébauche du déploiement.

Gérer et optimiser

Toutefois, il reste à rappeler que toutes ces étapes sont itératives et des aller-retour sont vivement recommandés. En réalité, cette étape doit être appliquée avec l’étape de déploiement ci-dessus. C’est-à-dire qu’il faut insister sur d’éventuelles corrections au niveau des mesures déjà prises, si nécessaire. Il faut également savoir adapter les démarches sur le nouveau projet. Mais le plus important c’est d’anticiper et de ne pas oublier de se remettre en cause fréquemment.