Le VIE (Volontariat International en Entreprise) : avantages, fonctionnement et indemnités

Publié le , par La RDE
Catégories :
Contrat VIE pour travailler à l'étranger

Le volontariat international en entreprise ou appelé aussi VIE est un contrat qui permet d’effectuer une mission dans une entreprise Française basée à l’international. En optant pour un contrat VIE, vous n’êtes pas salarié de l’entreprise mais volontaire français rattaché à l’ambassade française.  Mais décrocher un contrat VIE, quelques conditions doivent être respectées.

Définition du VIE

Le volontariat International en entreprise est un contrat de travail d’une durée de 6 à 24 mois qui permet à des jeunes de décrocher un contrat pour un stage ou pour un travail à l’étranger. Une entreprise française qui a une filiale à l’étranger qui conclu le contrat VIE avec un jeune entre 18 et 28 ans. En obtenant un contrat VIE, le jeune bénéficie d’une couverture sociale pendant sa mission à part les charges qui sont prises en charge par l’organisme public gestionnaire Business France.  Un contrat VIE peut être reconductible une fois dans la limite des deux ans. Le volontariat peut se faire au sein de divers établissements comme les entreprises, les associations ou aussi dans l’administration.

Ceux qui utilisent le VIE sont les sociétés françaises qui sont représentées ou qui se trouvent à l’étranger, les sociétés liées juridiquement à des entreprises étrangères. Pour pouvoir accéder à un contrat VIE, on peut aussi conclure un partenariat avec des entreprises étrangères. Avoir un agrément est obligatoire pour utiliser le VIE.

Les volontaires pour faire un VIE sont tenus à des conditions, c’est d’être jeune entre 18 et 28 ans pour pouvoir partir dans votre Pays d’accueil.  Il faut aussi être quelqu’un qui n’a pas de casier judiciaire et d’avoir fait sa journée d’appel à la défense. Le candidat doit aussi être de nationalité française. En remplissant ces conditions, vous pouvez candidater pour faire un VIE. Mais si vous êtes ressortissant d’Islande, de Norvège, de l’Union Européenne, vous pouvez aussi devenir bénéficiaire du VIE.

Le fonctionnement du contrat VIE

Il n’y a pas de limitation vis-à-vis du diplôme, du type d’étude que vous avez fait, ni du niveau d’étude que vous avez fait mais tous ceux qui remplissent les conditions d’avoir l’âge entre 18 et 28 ans et avoir un casier judiciaire vierge peut devenir candidat pour faire un VIE.

Les métiers pour le contrat VIE

Tous les types de métiers sont concernés, mais il faut savoir qu’il est plus simple de trouver pour tous les métiers dit « qualifiés » : ingénieur, commercial ou même des scientifiques. Ce qui est beaucoup recherché pour les VIE c’est tous les métiers où les savoirs faire Français est reconnu à l’étranger, c’est-à-dire tous les métiers liés à la cuisine, boulangerie, pâtisserie, restauration, etc.…

Vous pouvez bénéficier des offres proposées par les entreprises et partir pour des destinations intéressantes comme l’Allemagne par exemple, qui compte plus de 5337 filiales d’entreprises françaises sur son territoire.

Côté diplôme

90% des jeunes qui partent en VIE ont un BAC+5 et les 10 autres pourcents ont d’autre diplôme comme le CAP, BEP, ou beaucoup d’autres. Mais ne paniquez pas ! cela ne veut pas dire que si vous n’avez pas de diplôme supérieur, vous n’allez pas trouver du VIE.

Être bilingue peut être bénéfique pour les candidats car les candidats bilingues sont très recherchés par les entreprises et surtout quand ils ont une certaine expérience internationale.

La durée d’un VIE

Le VIE consiste à exercer une mission pour votre carrière professionnelle entre 6 mois et 24 mois pour l’ensemble des pays à l’exception des États Unis qui dure entre 6 mois et 18 mois. Il peut être renouveler dans la limite des 24 mois, au cours de votre VIE, vous aller pouvoir changer de filiale si vous le souhaitez ou si votre compagnie le souhaite par contre il sera impossible de faire deux VIE différents avec deux entreprises différentes.

Les indemnités d’un contrat VIE

Quand vous êtes en contrat VIE, il faut retenir qu’on ne parle pas de salaire mais de rémunération forfaitaire que les candidats touchent pour la réalisation de leurs missions. La rémunération forfaitaire est composée de deux parties :

  • La partie fixe : dans cette partie fixe, elle est de 99 € et ne varie pas en fonction des mois, ce sera toujours la même.
  • La partie variable : elle change tous les mois en fonction du Pays dans lequel vous êtes et en fonction aussi du cours de la monnaie. Tous les 3 mois, Business France sort une grille qui vous indique quel est le montant de la partie variable.

Le volontariat international en entreprise constitue une alternative très intéressante pour une expérience à l’étranger par rapport à un travail local avec une entreprise.

Le statut juridique d’un volontariat international en entreprise

Dispositif de l’état Français, les entreprises reçoivent du volontariat international un cadre contractuel sans risque et avec plus d’avantages. Le VIE a été créé par la loi n°2000-242 du 14 mars 2000, cette loi permet aux entreprises liées aux droit français de confier une mission professionnelle à l’étranger aux jeunes ressortissants de France ou membre de l’union Européenne.

Dans le cadre législatif, ce dispositif de droit public est placé sous la tutelle du Ministère en charge du commerce extérieur. Le côté administrative, financière et social du VIE est géré par Business France qui est un établissement public dédié au service de l’internationalisation de l’économie française.

Côté juridique, business France accompagne et conseille les entreprises et les volontaires dans toutes leurs démarches et il s’assure aussi du respect, des valeurs et des principes du dispositif par les deux parties.

Les avantages du VIE

Pour le volontaire, le VIE lui permet de démarrer une carrière à l’international et peut l’aider à approfondir des langues étrangères selon le pays d’hébergement qu’il choisit. La solidité d’une expérience à l’international peut être acquis durant le contrat et une embauche peut se faire par les entreprises à l’issue des missions.

Les entreprises françaises ou aussi l’une de ses filiales à l’étranger peuvent accroître sa présence économique en dehors des frontières de l’Hexagone. L’entreprise peut bénéficier d’une aide fiscale en utilisant ce dispositif car le coût supporté dans le cadre du VIE est éligible au crédit d’impôt export. Et la gestion administrative pour le recrutement et la recherche d’aide financière régionales que l’entreprise bénéficie est géré par l’organisme UBIFRANCE.