Les démarches pour l’obtention de la certification ISO 27001

Publié le , par La RDE
Catégories :
Démarches pour l'obtention de la certification ISO 27001

Obtenir une certification ISO 27001 est devenu une priorité pour de nombreuses entreprises. Bien plus qu’un simple document, elle garantit un management de qualité et l’entreprise gagne en réputation grâce à la gestion de la sécurité de ses informations. Toutefois, les démarches pour l’obtention de cette norme de sécurité peuvent être relativement complexes. Si vous souhaitez obtenir la certification ISO 27001, voici les démarches à réaliser.

Description de l’ISO 27001

La norme ISO 27001 est une norme internationale qui concerne précisément les technologies et la sécurité de l’information. Il est conçu spécialement pour améliorer la qualité du management de la sécurité des informations des organisations ou des secteurs d’activités. Son objectif principal est d’assurer la sécurité des systèmes de données d’une entreprise contre les risques multiples comme le vol, la perte ou le piratage (et toutes autres formes de cybercriminalité). Google cloud platform est par exemple reconnu certifié pour ces normes. Nous savons tous que le cloud reste un bunker réputé pour protéger les actifs informationnels.

Les informations sensibles et précieuses doivent être mises en sécurité. Elles doivent être confidentielles et disponibles pour un changement d’orientation et d’organisation qui peut survenir à tout moment. La norme ISO 27001 encadre alors les objectifs de la préservation et de la gestion de la sécurité de toutes ces informations contre les risques divers avec des contrôles et des processus pertinents.

La mise en œuvre de cette norme demeure également la meilleure solution pour les exigences de vos clients, ainsi que pour la pérennisation de vos données les plus vitales suivant les normes en vigueur. Elle assure la protection contre les menaces les plus fréquentes (potentielles) que sont la cybercriminalité, le risque de vandalisme, le risque de vol, l’attaque virale, les dégâts due à un incendie, etc.

Les avantages de l’ISO 27001

Les avantages de l’ISO 27001 sont évidents. Cette norme protège une organisation ou une entreprise de tous les risques en rapport avec la sécurité des systèmes de l’information grâce à des mesures pertinentes. Elle allie ainsi au management de la société les exigences sur la protection et la sécurité de ses données. Par la suite, la société peut prouver à ses clients, ses fournisseurs et ses collaborateurs son engagement dans la protection de leurs données.

Il faut savoir qu’en gagnant la confiance de vos clients, vous bénéficiez d’un avantage concurrentiel non négligeable.

L’obtention de cette certification constitue sur le plan professionnel un garant de la maturité et de l’engagement de votre organisation envers la sécurité de son système d’information. Vous pouvez par la suite collaborer avec des entreprises à la pointe du développement tout en garantissant la confidentialité, la sécurité et l’intégrité de vos systèmes d’informations. Vous

pouvez également acquérir des nouveaux marchés, tout en assurant la pérennité de vos collaborations.

Les démarches pour obtenir l’ISO 27001

Les procédures de certification comprennent les étapes ci-dessous.

  • La détermination du domaine d’application ;
  • Le développement d’un SMSI ou Système de Management de la Sécurité de l’information sur la politique, les procédures, les personnes et les technologies ;
  • Le choix de l’orientation au service de la direction;
  • L’identification des responsabilités ;
  • L’appréciation et le traitement des risques ;
  • L’examen interne pour évaluer la non-conformité et les actions correctives sur le système de sécurité mise en place par la direction ;
  • La sollicitation des services des auditeurs externes pour l’amélioration du SMSI;
  • L’amélioration des problèmes constatés par les auditeurs surtout au niveau du dit sécurité;
  • La sollicitation des services de l’organisme de certification pour un processus d’audit approfondi des composantes d’ISO 27001 pour vérifier que votre entreprise a respecté chaque aspect : politique, procédures, technologies, etc.

Pour alléger au mieux les coûts, vous pouvez effectuer au préalable une phase de diagnostic et d’évaluation au sein de votre entreprise. Effectuez un recensement auprès de votre équipe et de vos clients pour ce qui est des outils et des documents nécessaires. Ce recensement peut vous servir de base pour constater à première vue les solutions et les organisations de travail à adopter pour corriger les problématiques portant sur la sécurité de l’information. Il aide ainsi sur le plan de traitement et d’évaluation des risques.

Vous pouvez également mobiliser les compétences en interne pour partager chaque tâche pendant la certification : chef de projet, responsable de la mise en œuvre du contrôle et de la sécurité, etc. Les formations de chaque élément sont vivement conseillées, car les formations amèneront chaque acteur à agir rapidement et à choisir la meilleure option.

L’annexe A de la norme définit les mesures pertinentes pour les pratiques et la mise en place. Les mesures citées dans cette annexe constituent des objectifs individuels pour avoir un résultat conforme aux exigences pour l’obtention du certificat.

Les coûts pour obtenir la certification

Le coût de cette normalisation n’est pas figé, il dépendra de plusieurs paramètres, donc chaque organisation doit prévoir un budget différent.

Ces coûts se distinguent en deux catégories: les coûts internes et les coûts externes. Les coûts internes dépendent de la subtilité et de la complexité de votre entreprise. Vous devrez ainsi prévoir les coûts liés au temps ou au travail de vos équipes. Il en est de même pour les moyens déployés dont : les outils, les mesures, les équipements, etc.

Quant aux coûts externes, il s’agit des tarifs liés au plan d’intervention d’un consultant externe. La présence de ce dernier est d’une grande utilité, car il vous aidera à structurer les démarches exigées pour l’obtention des normes. Le coût externe concerne aussi le tarif attribué au certificateur. Ce coût est également associé à la taille de votre entreprise, le temps nécessaire pour effectuer l’audit, etc. De même ce coût englobe les frais de formation si vous songez à mettre certains de vos employés en formation pour accélérer les résultats attendus. Sachez que l’option formation leur permettra d’apprendre à appliquer rapidement les exigences de la norme.

Une fois que votre entreprise a reçu sa certification, vous devez effectuer des audits réguliers en interne, car le certificateur effectuera un audit annuel.

Même si la certification reste valide durant 3 ans, un audit et des contrôles réguliers peuvent être réalisés par le certificateur. Ce dernier vérifie entre autres : les problèmes de non-conformité, le fonctionnement du SMSI, la documentation, la gestion des risques, les objectifs liés aux performances du SMSI.