Dévaluation de la monnaie : avantages et inconvénients

Publié le , par La RDE
Catégories :
Dévaluation de la monnaie

La dévaluation de la monnaie est une baisse étudiée de la valeur d’une monnaie par rapport à une monnaie de référence (une monnaie étrangère comme le dollar, par exemple). Plusieurs raisons peuvent être à la source d’une dévaluation. Mais quels peuvent être les avantages et les inconvénients de cette dévaluation monétaire ? Voici les réponses à ces questions.

Dévaluation monétaire : qu’est-ce que c’est ?

Une monnaie subie une dévaluation lorsque les autorités monétaires ou la banque centrale d’un pays ou zone monétaire décident dabaisser son taux de change par rapport à une monnaie référence.

Il n’y a plus eu de dévaluation monétaire depuis 1983 en France où 17 dévaluations du franc ont eu lieu entre 1928 et 1983. Elles ont toutes été instaurées par l’État en ayant pour but de relancer la concurrence économique du pays et de corriger la balance commerciale.

Dans la zone euro, l’eurosystème composé des banques centrales des pays ayant adopté l’euro et de la BCE, banque centrale européenne, endosse la responsabilité de la politique monétaire.

La BCE est une institution indépendante qui en plus d’émettre la monnaie « euro » a pour rôle de développer les grandes orientations de la politique monétaire et de change de la zone euro et de garantir la stabilité du système financier comme lors de la crise des dettes publiques en 2012.

La dévaluation monétaire est seulement permise dans un système de changes fixes. Dans un tel système, la valeur des monnaies est établie par rapport à un « étalon » de référence, comme un métal, une monnaie ou un panier de monnaies, par la banque centrale qui émet cette devise.

L’étalon est l’unité de mesure commune à toutes les monnaies. Si les autorités monétaires ne disposent plus de suffisamment de fonds de change pour garantir la conversion de la monnaie à un taux défini, les autorités se trouvent dans l’obligation de dévaluer.

Une dévaluation monétaire peut aussi aider à la politique économique pour relancer la croissance, à travers les commerces et le rééquilibrage de la balance commerciale.

Il y a dépréciation quand la valeur de la monnaie baisse sur le marché des changes. Cela peut être causé par différentes raisons comme la récession, déficit commercial, émission de monnaie par la banque centrale, perte de confiance des Investisseurs internationaux dans la volonté du pays de diriger des changements structurels ou de rembourser la dette extérieure.

Quels sont les avantages d’une dévaluation monétaire ?

L’avantage principal de la dévaluation consiste à faire que les exportations du pays ou de la zone monétaire concernés soient plus concurrentielles ou compétitives, vu que ces dernières sont moins chères à l’achat. En raison de la baisse de la valeur de la monnaie, le prix des biens exportés et importés est aussitôt touché. La dévaluation a plusieurs avantages comme :

  • Une exportation plus compétitive: la baisse des prix des produits exportés par rapport au prix de la production nationale des pays importateurs. Cela permet alors de favoriser les exportations et l’augmentation des quantités vendues à l’étranger, car le montant de ces produits et la valeur de la monnaie du pays baissent simultanément. Par conséquent, les produits exportés sont plus abordables à un plus grand nombre de consommateurs.
  • Le déficit commercial diminue: la demande extérieure des produits exportés augmente puisque ces derniers deviennent moins chers. Le volume des produits importés et le déficit commercial diminuent.
  • Augmentation des salaires: cela est justifié par les prix nationaux qui sont fréquemment révisés à la hausse étant donné l’augmentation du prix des exportations. Ceci afin d’améliorer le pouvoir d’achat des consommateurs et ainsi limiter les effets de l’inflation par la suite.

En revanche, la dévaluation fait que les produits importés sont plus chers et incite l’inflation.

En 1967, le gouvernement britannique a dévalué la livre sterling, alors indexée sur le dollar américain selon le régime de change fixe en vigueur.

Le cabinet d’Harold Wilson, initialement circonspect à prendre cette décision, a reculé devant pression du déficit commercial et de la mauvaise performance économique du Royaume-Uni. D’où entre 1966 et 1968, le taux de croissance annuelle était de 1,6 % à 5,4 % et l’inflation avait atteint 4,65 %.

Quels sont les inconvénients d’une dévaluation monétaire ?

Une dévaluation de la monnaie n’a pas que des avantages, elle présente aussi des inconvénients qui sont :

  • Importations plus chères: La consommation de produits locaux augmente de plus en plus du fait de la hausse des prix des produits importés. Mais en conséquence, engendre un impact négatif sur le pouvoir d’achat des consommateurs.
  • Hausse de l’inflation: le prix des produits importés qui augmente davantage et l’accroissement des produits exportés suscitent des risques de provoquer l’inflation de la monnaie. Ce qui entraîne effectivement une baisse de la consommation intérieure.
  • Industries locales moins compétitives: les usines locales sont poussées par le prix plus élevé des produits importés. La compétitivité extérieure est moins vigoureuse et incite les industries à être moins active et efficace dans la production.

Au cours de l’année 1998, la hausse des taux d’intérêt et l’accroissement des sorties de capitaux en Russie faisaient appréhender une dévaluation du rouble et un défaut sur la dette russe. La même année au mois d’août de, les marchés boursiers, obligataires et monétaires se sont effondrés. Afin d’en marquer les effets, le gouvernement a entrepris des précautions, dont la dévaluation du rouble. D’où le taux d’inflation a atteint 27,6 % en 1998, puis 85,7 % en 1999.

Différence entre dévaluations de la monnaie et dépréciation monétaire,

La dépréciation inversement à la dévaluation, n’est pas délibérée. Elle indique une baisse de la valeur d’une devise à cause de changements économiques opposés hormis la conséquence d’une décision officielle des autorités monétaires du pays.

En effet, la dépréciation d’une monnaie agit aussitôt sur le prix des biens échangés : elle rend plus chères les importations tandis qu’elle améliore la compétitivité des exportations.

En comptabilité générale, une dépréciation est la constatation comptable d’une moins-value probable sur un élément d’actif. Elle est causée par une baisse des recettes d’exportation, une hausse soudaine des importations et une réduction des taux directeurs.

La dévaluation, contrairement à la dépréciation, est une baisse volontaire de la valeur d’une monnaie par rapport aux autres. C’est un outil de politique monétaire habituel, mais certains ignorent quelquefois ses avantages et inconvénients.

Ce qu’il faut savoir de la dévaluation est que c’est un moyen utilisé par les banques centrales ou autorités monétaires des régimes de change fixe ou semi-fixe. Dans les règles de change flottant ou souple, vu que la valeur de leurs devises sur le marché des changes évolue selon l’offre et la demande, ces institutions ont la capacité à restreindre leurs coopérations.

Dans les deux cas, que ce soit la dévaluation de la monnaie ou de dépréciation, il y a une perte de la valeur de la monnaie, mais d’origines distinctes.

Conclusion

Pour conclure, nous avons vu que la dévaluation monétaire présente des avantages et d’inconvénients impactant la balance commerciale d’un pays, mais aussi son pouvoir d’achat. Quand bien même la dépréciation est la constatation de la baisse de la valeur d’une monnaie sur le marché des changes, dépréciation de la monnaie et dévaluation de la monnaie sont très distinctes, même si les deux parlent de la perte de la valeur de la monnaie. La dévaluation touche à la fois les importations et les exportations et aussi du coup l’ensemble des prix des produits distribués dans le pays.