Comment se lancer dans l’entrepreneuriat ?

Publié le , par La RDE
Catégories :
Les conseils pour se lancer dans l'entrepreneuriat

Tous les aspects de la création d’une entreprise sont tentants et séduisent plus d’un Français. En effet, lancer un projet et devenir son propre patron est un rêve de toute personne qui veut réussir économiquement dans la vie. Mais pour que ce rêve se concrétise, il faut le planifier dans les règles de l’art, notamment que pour un entrepreneur, la peur de l’échec et des démarches qui peuvent s’avérer compliquées, notamment lors du montage du projet, constituent les principaux points de blocage. Mais n’ayez crainte, nous avons réuni dans cet article les astuces pour vous lancer dans l’entrepreneuriat et réussir votre projet professionnel sur le marché sur lequel vous allez vous établir.

Se lancer dans l’entrepreneuriat : qu’est-ce que cela implique ?

La création d’une entreprise n’est surtout pas un projet qui se fait sur un coup de tête. Il s’agit de mener à bien un projet et tout faire pour que de l’idée naisse une opportunité d’affaire pertinente et surtout qui en vaille la peine.

L’entrepreneuriat, qu’il soit à impact ou social, réside dans le fait de développer un concept. L’entrepreneur donne vie à une idée de business innovante qu’il établit sur le marché ciblé via la simple force de ses compétences et ses aptitudes à créer des propositions de valeur répondant aux besoins de la société.

S’avancer dans le monde entrepreneurial c’est également participer à l’économie en créant une entreprise, créant des emplois, etc.

Les motivations d’un individu à opter pour ce choix peuvent alors être :

  • Pour participer à la croissance économique du pays : l’entrepreneuriat permet à un individu d’être un acteur qui peut influer sur l’économie globale de son pays à travers la création d’entreprise. En effet, l’entrepreneuriat peut soutenir la croissance et le développement économiques de la France par l’entremise des innovations sur le marché. Un réel moteur de la croissance économique grâce à la participation active de chaque entrepreneur à son niveau d’intervention ;
  • Pour participer à l’innovation. Les actions développées par l’entrepreneur peuvent être des solutions innovantes et répondre aux besoins de la société. Chaque nouvelle entreprise qui voit le jour signifie une solution pour une problématique. Plus elle est innovante, plus elle participera au développement de l’économie ;

Bien sûr, l’entrepreneur doit tester la pertinence et la performance de son idée ou d’un concept avant tout projet de création d’entreprise. Telle est la base d’une idée innovante en entrepreneuriat.

  • Pour accomplir des enjeux sociaux. Le choix de se lancer dans l’entrepreneuriat peut également découler d’un enjeu social. En étant son propre patron, un entrepreneur choisit ses missions, gagne en liberté, gagne de l’argent, se lance de nouveaux défis et ne rend de compte à personne. C’est d’ailleurs l’un des principaux avantages du modèle de travail en indépendant, contrairement au salariat qui requiert de l’individu de respecter ses engagements envers l’entreprise qui l’emploie.

Les démarches pour se lancer dans cette aventure

Devenir entrepreneur et créer sa propre entreprise, un aspect de l’entrepreneuriat qui séduit plus d’un, mais qui nécessite également de respecter plusieurs étapes pour sa mise en place.

Le choix du projet

Nous ne cessons de le réitérer ! Un projet de création d’entreprise doit se faire avec minutie. L’entrepreneur doit réfléchir posément au concept à déployer sur le marché. En effet, il doit connaitre en amont de toutes les étapes qu’il va entreprendre, le genre d’entreprise qu’il souhaite développer.

Abstraction faite de son idée, il doit tenir compte de plusieurs éléments et les analyser méticuleusement. Ce sont :

  • L’étendue de son marché, la concurrence en place et son positionnement par rapport à celle-ci ;
  • La zone géographique sur laquelle il va se développer ;
  • La qualité de ses produits ou de ses services ;
  • Le type d’offre qu’il propose ;
  • La politique commerciale ;
  • Etc.

L’entrepreneur doit déterminer l’identité de son entreprise, sa cible et les moyens qu’il va utiliser pour y parvenir.

L’élaboration d’un business plan

L’objectif de la création d’un business plan est de vérifier et mesurer la viabilité financière d’un projet. Ce document va permettre à l’entrepreneur de bien penser à un plan d’affaires. Entre autres, ce dernier pourra identifier :

  • Le contexte de son activité et son environnement ;
  • Les cibles de son marché et leurs besoins ;
  • La stratégie globale à mettre en œuvre ;
  • L’équipe en charge du projet ;
  • Le mode de financement du projet ;
  • Le plan d’évolution de l’activité ;
  • Le retour sur investissement attendu.

Pour ce faire, l’entrepreneur devra dresser ses points forts et ses points faibles, ses objectifs et leurs pertinences, qu’ils soient effectivement réalisables. Le business plan mis en place servira de guide à l’entrepreneur pour mener à bien son projet d’entreprise.

Pour réaliser un bon business plan, l’entrepreneur devra :

  • Présenter précisément son idée et son projet. Une description détaillée de son business permettra de convaincre les investisseurs et partenaires d’affaires ;
  • Définir sa stratégie, il est notamment question de savoir le plan d’action à mettre en place pour l’atteinte des objectifs commerciaux ;
  • Analyser le marché. Faire une étude de marché, tester l’idée auprès d’un maximum de personnes afin de réduire le nombre potentiel de cibles ;
  • Trouver des financements.

Le choix de la structure juridique de l’entreprise

L’entrepreneur a le choix entre plusieurs formes juridiques (entreprise individuelle, entreprise individuelle à responsabilité limitée, entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée, société de capitaux, société en nom collectif). Chacune d’elle a ses spécificités et ses caractéristiques, et donc un mode de gestion différent. Le choix doit se faire intelligemment pour avoir un maximum d’avantages en termes de régime social et fiscal.

La recherche de financements

Le nerf de l’activité est la ressource financière. Afin de trouver des financements pour la création de son entreprise, l’entrepreneur peut faire appel aux solutions de financement participatif, aux levées de fonds, aux crédits bancaires, etc.

Les formations à réaliser pour se lancer

Les étapes sur comment devenir entrepreneur ne reposent pas uniquement sur la définition du projet, ni de suivre les étapes de création de l’entreprise, il convient également d’avoir les compétences nécessaires pour gérer l’entreprise. Et le seul moyen, si l’entrepreneur n’en dispose pas encore, est de se former. Réaliser des formations est essentielles, telles que :

  • « 5 jours pour entreprendre ». Une formation prodiguée par la CCI (Chambre de Commerce et de l’Industrie) permettant aux entrepreneurs d’apprendre les bases de la création ainsi que la gestion d’entreprise ;
  • Les formations auprès de CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat) qui visent à prodiguer les connaissances nécessaires à la création d’entreprise et à la tenue d’une comptabilité ;
  • Les formations de Pôle Emploi pour la création d’entreprise. Le dispositif NACRE permet à l’entrepreneur de bénéficier d’aide dans le montage et le financement de son projet ;
  • « je deviens entrepreneur » dans le cadre de l’ADIE permet de profiter d’une aide pour le choix du statut juridique de l’entreprise ;
  • La formation de l’AFPA, destinée aux personnes éprouvées dans le management d’entreprise ;
  • Etc.