Ouvrir un camion à pizza : règles et démarches à réaliser

Publié le , par La RDE
Catégories :
camion pizza

Vous souhaitez devenir entrepreneur et mettre en place un projet d’ouverture de camion à pizza. Sachez que le démarrage d’une nouvelle entreprise, plus précisément l’ouverture d’un camion à pizza, requiert la réalisation de plusieurs étapes pour que le food-truck soit opérationnel conformément aux dispositions légales applicables en France. D’autre part, il est important de noter que l’ouverture d’un camion à pizza ou d’un food-truck classique présente des avantages, mais aussi des inconvénients. Pour garantir, dans une certaine mesure, la réussite de votre projet, vous devez prendre un certain nombre d’éléments en compte : démarches administratives liées à la mise en place du camion à pizza, emplacement, règles à respecter pour ouvrir un camion à pizza, choix du régime juridique déterminant son statut légal, etc.

Quels sont les avantages et les inconvénients du projet camion pizza ?

Le camion à pizza est un marchand ambulant et n’a donc pas besoin d’un local ou d’un emplacement fixe. À cet effet, tout opérateur économique ou entrepreneur qui se lance dans ce secteur d’activité est épargné d’un bail commercial obligatoire à l’égard du propriétaire d’un local (cas d’un locataire). Généralement les besoins en investissements pour le camion à pizza sont moins onéreux qu’un projet d’entreprise nécessitant un emplacement fixe servant un point de vente. Mais par contre, cette entreprise de camion à pizza doit entre autres :

  • Trouver des emplacements plus stratégiques du point de vue marketing et dans le business plan : visible et plus attractif et bien fréquentés par des clients ; et une autorisation délivrée par les autorités locales, bien sûr, pour son occupation ;
  • Un espace exploitable réduit dans un camion à pizza pour stocker les marchandises et fournitures utiles à l’exercice du travail, en rapport à un emplacement fixe largement aménageable ;
  • La consommation sur place des produits offerts par le biais d’un camion à pizza n’est pas possible et lors du mauvais temps cet endroit de prédilection des clients fidèles devient même déplaisant et dégoutant.

Quelles sont les étapes à suivre lors de la mise à place d’un camion à pizza ?

Comment choisir un endroit et obtenir  une autorisation légale pour une telle activité ?

Le choix d’un emplacement pour toute activité commerciale est plus stratégique pour chaque entreprise qui se veut implantée en France. Le présent projet de camion à pizza en fait également partie. Il faut qu’un horaire bien déterminé soit fixé et à informer clairement aux clients qui représentent une demande sérieuse et solvable. L’objectif c’est de permettre au client de mieux gérer son timing face à un agenda tant chargé de la journée sachant que les produits dont cette entreprise de camion à pizza fait également partie des priorités à valoriser pour le même client. C’est un enjeu prépondérant du fait que ce client assurera son chiffre d’affaires durant l’exercice comptable. Donc, cette partie doit être bien clarifiée dans le business plan d’une entreprise nouvellement créée et permettant approximativement d’évaluer l’effectif des clients en vue à des horaires précis, et ce avec un chiffre d’affaires prévisionnel. Par ailleurs, l’occupation d’un emplacement, que soit public ou privé, nécessite une autorisation préalable délivrée de la part des autorités compétentes en France ou du propriétaire en de location. Donc, une carte de commerçant ambulant doit être fournie à chaque entreprise de camion à pizza avant de se lancer sur le marché.

Nous tenons à préciser notamment que le projet d’entreprise de camion à pizza qui se fera en dehors de la commune où se trouve l’entreprise, l’obtention de cette carte de commerçant est obligatoire pour le manager de l’entreprise de camion à pizza s’exerçant dans ce lieu. Et pour l’obtention d’une autorisation d’occuper un endroit pour vente servant un emplacement légalement reconnu par l’administration étatique en France, nous vous informons comment doit faire exactement une entreprise de camion à pizza :

  • Emplacement sans emprise au sol sur le milieu public: il faut qu’un permis de stationnement délivré par la commune ou la préfecture du lieu soit remis à l’occupant. Il s’agit de l’entité morale ou personne physique qui présente cette entreprise de camion à pizza. Et le contribuable est obligatoirement soumis à une redevance dont le taux (voir régime fiscal applicable) est à fixer par le pouvoir public en France ;
  • Emplacement sur un marché ou dans une halle : le premier magistrat de ville du lieu d’emplacement délivra une autorisation d’occupation temporaire de l’endroit occupé suivi d’un droit obligatoire de place versée aux autorités compétentes ;
  • Emplacement sur un endroit privé : c’est le propriétaire de l’emplacement occupé qui va fournir à l’entreprise une autorisation d’occupation du lieu et le montant du droit adressé au locataire à qui il a droit selon les dispositions légales.

Comment prévoir financièrement la mise en place du camion à pizza ?

L’élaboration d’un prévisionnel financier s’impose à toute démarche de lancement pour chaque projet d’entreprise de camion à pizza en France. Cela nous permet d’avoir des informations chiffrées relatives aux charges et produits figurés dans le budget du projet d’un camion à pizza. Par ailleurs, les objectifs en font également partie de ces points stratégiques indispensables. Notons particulièrement qu’une attention particulière est préconisée lors de l’établissement du présent prévisionnel financier, car la détermination de la marge de production est cruciale dans cette branche d’activités qu’est le camion à pizza. Et cela doit être clairement mentionné dans le business plan. C’est-à-dire, l’écart entre le coût de la production et le prix unitaire de vente de produit. Techniquement, le tarif proposé aux clients et le choix des ingrédients à utiliser auront surement des impacts sur cette marge ; que ce soit à la hausse ou à la baisse et sans hésitation sur le chiffre d’affaires prévisionnel.

Ce chiffre d’affaires du projet d’un camion à pizza est principalement assuré par la vente de pizzas dans cette approche ambulante. Quant aux dépenses prévues dans le prévisionnel financier et qui est déterminé également dans le business plan de l’entreprise sont les suivants :

  • Les matières premières achetées dans le cadre du cycle de fonctionnement de l’entreprise camion à pizza (fabrication des pizzas) ;
  • L’emballage perdu ou récupérable utilisé pour la présentation du produit du camion à pizza;
  • Le besoin en énergie pour faire tourner le camion pizza comme le carburant, le four à pizza, le réfrigérateur… ;
  • Le frais lié à l’occupation de l’emplacement choisi comme point de vente ambulant ;
  • Le coût d’entretien relatif au camion à pizza ;
  • Les assurances professionnelles diverses ;
  • Les coûts administratifs entre autres :
  • Frais bancaires;
  • La redevance téléphonique ;
  • Le salaire d’un Expert-comptable ;
  • Les actions de visibilité

Mais le principal investissement qui tient une place importante dans les actifs de l’entreprise c’est l’achat du camion à pizza dont les frais affectés à l’aménagement/agencement de l’espace utilisable, à l’équipement en dépendant effectivement et vont changer au fur et à mesure la marge de production de l’exploitation de l’entreprise. Donc il faut bien déterminer le choix du véhicule à utiliser ; soit une voiture à l’état neuf ou d’occasion. Le type et la marque du véhicule tiennent place également lors du choix du véhicule destiné pour le camion à pizza.

Quelles sont les règles à tenir pour la mise en œuvre d’un camion à pizza ?

Quelles sont celles qui concernent directement le camion à pizza ?

Pour être en règle vis-à-vis de la loi en vigueur en France, plusieurs règles doivent être respectées pour une entreprise de camion à pizza en cours de construction et il s’agit en fait :

  • La carte grise de votre véhicule acheté doit comporter la mention : « VASP Magasin » que l’acquéreur doit attentivement vérifier à la sortie du point de vente de véhicule ;
  • Pour un véhicule à l’état neuf, toutes les conditions consignées par les législations en applications doivent être respectées ;
  • Pour l’entreprise qui utilise d’une bouteille à gaz, les conditions suivantes sont impératives pour l’usage d’un camion à pizza :
  • Un diagnostic si votre installation ambulante utilise du gaz de pétrole liquéfié ;
  • Obtention d’un certificat NFS 56200;
  • Un extincteur en cas d’incendie dans le camion à pizza ;

En cas de non-respects de ces normes et conditions prescrites, le camion à pizza en question  risquera d’affronter à des graves problèmes  en cas d’accident.

Quant à l’assurance professionnelle pour un camion à pizza

Pour une activité de pizzeria ambulante, le responsable d’une entreprise de camion à pizza en création doit souscrire des assurés professionnels auprès des services spécialisés, en France, en la matière, car beaucoup de risques sont rattachés à ses activités. Il s’agit  principalement des incendies, accidents, responsabilité civile…et beaucoup d’autres encore ! En fait, pour faire ce genre de métier, chaque entreprise de camion à pizza est dans l’obligation de se conformer à la loi : être en règle avant tout.

Comment immatriculer un camion à pizza ?

Quelles sont les différentes options de statuts valables ?

Le manager d’entreprise de camion à pizza dispose plusieurs options pour solutionner son problème lié au régime juridique de son entreprise, et il s’agit :

  • Si le projet d’un camion à pizza est sans associé : une entreprise individuelle EIRL, ou EURL ou SASU.
  • Si le projet d’un camion à pizza est disposé de plusieurs associés : les statuts adoptés sont la SARL et la SAS; deux formes plus courantes en France. Les formes juridiques SA, la SNC et les sociétés civiles ne sont pas des formes juridiques appropriées pour un tel projet.

Conclusion

La mise en place d’un projet d’ouverture de camion à pizza en France requiert beaucoup d’efforts au niveau du respect de certaines normes. Lesquelles s’imposent à toute entreprise de camion à pizza voulant se positionner dans ce secteur d’activités. Avant de se mettre sur le marché, chaque manager doit savoir mesurer les avantages et les inconvénients de son choix. Puisqu’il s’agit un marchand ambulant en fonction du potentiel du marché, il faut bien respecter les étapes à suivre pour son ouverture dès le lancement. Entre autres, le choix du point de vente et l’autorisation afférente, le prévisionnel financier permettant de le démarrer,  les différentes dispositions légales sécuritaires et sanitaires en vigueur, les assurances professionnelles couvrant les activités principales…toutefois, avant le démarrage de l’activité, l’entreprise est obligatoire d’avoir une immatriculation et autorisations diverses délivrées par les autorités compétentes de la commune où s’implante l’entreprise. Par ailleurs, le choix d’un régime juridique fait aussi également des soucis principaux et obligations légales des entreprises de camion à pizza.