Tout ce qu’il faut savoir sur les missions d’un CEO et d’un COO

Publié le , par La RDE
Catégories :
Tout-savoir-missions-CEO-et-COO

Les postes de dirigeant et de chef d’entreprise peuvent prendre plusieurs appellations selon la mission attribuée. En fait, celui qui est à la tête de l’entreprise peut avoir plus ou moins de pouvoir selon son statut et sa fonction. Quelle est alors la différence entre un CEO et un COO ?

Un COO : c’est quoi au juste ?

Le COO ou Chief Operating officier signifie chef des opérations ou vice-président des opérations en français. Autrement dit, c’est le responsable qui est en charge des opérations de l’entreprise. Ses responsabilités sont multiples :

  • l’administration des opérations de l’entreprise,
  • la veille de la stabilité financière et de la croissance de la firme,
  • la mise en place d’une stratégie adéquate,
  • l’optimisation de l’exploitation des ressources disponibles en vue d’améliorer le rendement;
  • le suivi du bon déroulement des actions menées pour atteindre les objectifs fixés.

Les missions d’un COO

Axant ses actions sur les départements des finances et marketing au sein des entreprises, le COO s’assure alors du bon fonctionnement des activités de la boite d’un point de vue économique et stratégique.

De ce fait, il peut se charger de différentes tâches au sein de la société comme la gestion des coûts, la mise en place d’un process et d’une politique de croissance efficace, la délégation des tâches, la supervision des opérations, l’analyse des résultats, la gestion des relations, la résolution des problèmes, l’amélioration de l’ambiance au travail, la participation à la branche de recherche et développement et bien d’autres encore.

Enfin, il représente l’entreprise auprès de ses partenaires et de ses clients. On peut donc en déduire qu’il endosse une lourde responsabilité.

Les qualités requises pour devenir COO

Le COO est souvent amené à gérer le processus de l’entreprise à plusieurs niveaux. Voilà pourquoi il doit être polyvalent et doté d’une grande capacité d’adaptation. Il peut aussi intervenir en tant que manager lorsqu’il travaille en équipe. De la sorte, il doit être à la fois un bon meneur et un bon orateur capable de déléguer des tâches et de prendre une décision importante. D’autres aptitudes sont aussi indispensables pour devenir COO.

  • Une bonne connaissance des chiffres et du monde juridique;
  • Une connaissance approfondie des techniques de vente et de négociation ainsi que des outils CRM;
  • Un bon sens humain et un bon esprit d’analyse;
  • Une excellente résistance au stress;
  • Une maîtrise des techniques de communication et marketing;
  • Une connaissance en technologie;
  • Un bon sens de l’organisation pour faire prospérer le business.

Les formations pour devenir COO

Pour exercer le métier de COO, il faudrait avoir un diplôme de master niveau 2 ou un bac+5 en école de commerce. Mais il est toutefois possible de suivre d’autres parcours à condition de se spécialiser en commerce. En tout cas, une première expérience professionnelle réussie dans le secteur est souvent exigée par les employeurs pour occuper un poste de chef d’entreprise. Plus tard, le COO peut prendre la fonction de directeur industriel, directeur général ou directeur de filiale.

CEO : quel est son rôle ?

Le CEO ou Chief Executive Officer est le chef de l’exécutif ou le président de l’entreprise, et il se tient au sommet de la pyramide. En France, il prend le titre de Président Directeur Général ou PDG. Il peut aussi en même temps être le fondateur et le chef du conseil général. Étant à la tête de l’entreprise, il prend les décisions majeures pour assurer le bon fonctionnement de l’entreprise et le développement du business.

Quelle différence y a-t-il alors entre COO et CEO ? Si le CEO ou PDG est le chef suprême, le COO quant à lui est son bras droit. Dans l’organigramme, sa place se trouve en dessous du CEO.

Les missions du CEO

Le Chief Executive Officer a la capacité d’intervenir sur toutes les activités de l’entreprise en cas de besoin, qu’il soit le fondateur ou non : administratives, commerciales, financières… Étant le représentant légal et le premier responsable de l’entreprise, il tient d’ailleurs le poste de direction le plus important au sein de la société. Il préside le conseil d’administration et anime le comité de direction à chaque assemblée. Ses missions sont alors multiples.

  • Définir les objectifs généraux de l’entreprise;
  • Rechercher de nouveaux investisseurs;
  • Faire une veille permanente et adapter la stratégie de l’entreprise selon l’évolution du marché;
  • Négocier les contrats et les partenariats.

Pour finir, le PDG a pour rôle et mission d’établir des comptes-rendus pour les actionnaires. Il est responsable de l’échec ou du succès de son entreprise.

Les qualités requises pour devenir CEO

Il s’agit d’un métier de haute responsabilité demandant un grand investissement personnel de la part du Chief Executive Officer. Puisqu’il sera amené à travailler à des horaires décalés pour maîtriser l’évolution de son entreprise, il doit de plus faire preuve d’une grande disponibilité et maîtriser les techniques du management.

Le Chief Executive Officer doit également avoir les capacités d’un leader et d’un meneur. D’autres qualités sont aussi requises pour réussir dans ce domaine.

  • Un excellent sens de l’organisation, de la communication et une très bonne capacité d’écoute;
  • Une forte capacité d’analyse;
  • Une solide expérience professionnelle en tant que manager;
  • Un grand charisme.

Le PDG doit aussi être flexible et capable de s’imposer et de s’adapter à toutes les situations. Cela est d’autant nécessaire notamment en période de crise.

La formation à suivre pour devenir CEO

Pour accéder au poste de CEO, il n’y a pas de formation spécifique. La personne est souvent désignée par nomination grâce à ses compétences, ses aptitudes professionnelles et ses qualités professionnelles. Ainsi, on peut trouver de nombreux dirigeants occuper cette fonction au sein des entreprises dans différents secteurs en gravissant les échelons : directeur marketing, des ressources humaines, commerciales…

Quoi qu’il en soit, les fonctions de CEO et COO impliquent une lourde responsabilité. À l’évidence, le pilotage des entreprises n’est pas une affaire de débutant. Pour affiner les capacités de leadership et d’analyse et acquérir des compétences, il est préférable d’occuper des postes et fonctions moins contraignantes au début.

Si vous visez le poste d’un dirigeant ou de chef d’entreprise, il est fortement recommandé de vous former pour mettre à jour vos connaissances, suivre les nouvelles tendances et acquérir de nouvelles compétences. De même, une solide expérience professionnelle en management et en administration peut être un véritable atout pour réussir en tant que CEO ou COO. Les écoles de commerces sont à jour pour les formations pour occuper ces postes, de plus, des formations en alternance ou en ligne sont maintenant accessibles pour ceux et celles qui baignent déjà dans le monde du travail et qui ont encore des ambitions professionnelles non assouvies.