Tout ce qu’il faut savoir sur l’agent de sécurité cynophile

Publié le , par La RDE
Catégories :

Dans le monde, l’insécurité règne. Avec les attentats terroristes, les cambriolages … les simples vigiles et l’utilisation de caméra de surveillance ne suffisent plus. Pour garantir la protection d’un bien, d’une famille… de nouveaux agents de sécurité ont fait leur apparition : les agents de sécurité cynophile.

Ce type de professionnel assure la sécurité d’un domicile ou d’un bien particulier avec l’assistance d’un chien. Afin d’exercer son emploi, il s’inscrit au centre de formation en tant que maître-chien. Il obtient une carte (CQP) où il inscrit son identité et celle du chien avant de présenter son titre d’agent cynophile.

Quels sont les rôles d’un agent de sécurité cynophile ?

La surveillance

Les agents de sécurité cynophiles exercent leur métier sur des sites non publics soumis à des risques spécifiques : aéroports, parkings, stades, gares …

Le chien joue le rôle de détecteur d’éventuelles menaces. Cet animal a de plus fortes capacités visuelles, olfactives et auditives que les humains. Il sent facilement la présence de personnes malintentionnées et peut prévenir efficacement les éventuels actes de cambriolage, etc.

Selon les études, la présence d’un chien sur un lieu à sécuriser a un impact psychologique chez les personnes malintentionnées.

Le principal rôle de l’agent cynophile, c’est de prévenir. Avec l’accompagnement de son chien, il fait des rondes de surveillance pour protéger la zone. Quand l’animal localise une anomalie, il lui alerte tout de suite. L’agent de sécurité cynophile se charge d’aviser cela à sa hiérarchie.

Si le danger s’avère direct sur lui ou sur une autre personne présente dans le lieu, l’agent cynophile peut intervenir. En fonction de l’ampleur du danger, le chien a été dressé pour agir de deux façons :

  • Il percute l’individu malveillant pour l’écarter,
  • Dans le cas où le voleur menace la vie d’un humain avec un pistolet ou d’autres armes capables de blesser, l’animal le neutralise. Cette action figure comme de la légitime défense et est autorisée par la loi.

Les chiens suivent différentes formations, certaines aident les individus malvoyants et d’autres attaquent en cas de besoin. D’après leur éducation, ils n’infligent pas des blessures mortelles aux victimes. Ils retiennent les cambrioleurs jusqu’à ce que les forces de l’ordre arrivent.

Le service de gardiennage

Le gardiennage fait partie du métier des brigades cynophiles. Dans de nombreuses situations, ils gardent un édifice pendant la nuit afin d’écarter les intrusions. C’est une intervention qui a le même principe que la surveillance, la seule différence est que cette fois, l’agent de sécurité ne remplit que 3 missions :

  • La protection des biens et des individus,
  • L’identification d’éventuelles menaces,
  • L’éloignement des cambrioleurs.

Par le flair du chien, le maître détecte les menaces et les comportements anormaux dans le lieu. Les autorités exigent que l’animal qui accompagne l’agent de sécurité cynophile ait des qualités spécifiques. Par exemple, il doit être courageux et doit disposer une bonne capacité de socialisation.

Physiquement, le chien doit présenter une carrure imposante. La plupart des races utilisées pour ce type d’activité sont le Berger allemand, le Rottweiler, le Dobermann et le Berger belge malinois. Il ne peut suivre la formation que lorsqu’il atteint 18 mois.

Comment devenir agent cynophile ?

L’emploi d’un agent de sécurité cynophile requiert les mêmes compétences que celui d’un maître-chien. Les deux acteurs s’affichent avec le même titre. Le suivi d’une formation dans une école agréée CNAPS s’impose. Le maître et son animal passent 490 heures environ pour se former dans le métier. Ils obtiennent une carte professionnelle CQP qui les permet d’intervenir légalement.

Si l’agent de sécurité cynophile envisage de travailler au sein de la gendarmerie, des forces de l’ordre, de l’armée ou des sapeurs-pompiers, c’est différent. La loi exige qu’il fasse déjà partie de ces unités avant de suivre une formation spécifique. Le seul souci est que les places semblent limitées et la hiérarchie devient stricte au niveau de la sélection.

En France, la loi impose qu’un agent cynophile ait une bonne condition physique avant de s’inscrire à la formation. Il doit se mettre à l’aise lorsqu’il donne des ordres à son chien. S’il envisage d’ajouter d’autres chiens, il suit avec eux une formation de 3 jours au centre National d’Instruction Cynophile de la Gendarmerie. S’il décide de procéder à une reconversion de poste, il peut utiliser sa carte professionnelle pour devenir agent de sécurité ou intégrer l’armée. Le certificat de qualification professionnelle (CQP) semble similaire à un niveau d’étude CAP/BEP.  Son salaire varie entre 1500 à 3000 euros. Il obtient des primes en fonction de la qualité de son travail et de ses interventions pendant les jours fériés et les nuits. Il existe même la prime-panier et la prime-chien.

Les bases de la formation

Durant la formation, un agent de sécurité cynophile suit des apprentissages théoriques et physiques. L’enseignement se porte sur des pratiques d’exercices d’obéissance, de défense et de socialisation diverses. Le but, c’est que durant l’intervention, le chien berger puisse détecter facilement les anomalies.

Un entrainement qui lui permet de créer un lien avec le chien s’implique. Le maître doit être capable de commander son animal sans aucune difficulté. La confiance entre les deux compte pour que les missions se déroulent bien.

À partir du 1er janvier 2016, chaque année, la cohésion entre l’homme-chien pour surveiller un lieu se soumet à un test d’évaluation. C’est un spécialiste qui prouve l’aptitude de l’agent de sécurité cynophile à exercer sur terrain.

Un métier qui requiert de la passion

L’emploi d’un agent cynophile requiert de la passion du métier. Comme pour devenir maître-chien, avec ce métier, aimer les animaux figure comme une condition essentielle pour accéder à la formation. La gendarmerie exige que le professionnel aime son chien berger, qu’il le traite bien et prend soin de lui.

Tout le monde peut consulter un agent de sécurité cynophile pour assurer la sécurité des bureaux, des magasins, des chantiers, etc. Il est possible de demander la protection de ce professionnel auprès d’une agence de gardiennage ou de la police. Les tarifs diffèrent d’une agence à une autre. Il suffit de vérifier que les agents et les chiens envoyés par l’établissement ont suivis des formations au centre National d’Instruction Cynophile de la Gendarmerie.

Pour sécuriser des biens ou des sites sur une zone privée en France, l’idéal, c’est d’associer le service avec l’utilisation d’un système de vidéo surveillance.