Prévisionnel financier : présentation et utilité

Publié le , par La RDE
Catégories :
Prévisionnel financier

Le prévisionnel financier est comme son nom l’indique, un document d’analyse financière prévisionnelle établie lors d’une création ou d’une reprise d’une entreprise. Aussi appelé « prévisionnel », ce document sert généralement à mesurer la rentabilité financière de l’entité au cours d’une période bien définie.

Tout entrepreneur doit alors comprendre son fonctionnement afin d’avoir une bonne visibilité sur l’avenir de son projet et de pouvoir orienter ses futures décisions en matière financière.

Que comporte le prévisionnel financier ?

Le prévisionnel financier se compose obligatoirement de plusieurs tableaux financiers prévisionnels.

Il contient principalement un compte de résultat, un bilan, un tableau de financement, un plan de trésorerie, des annexes du prévisionnel financier ainsi que la conclusion du prévisionnel financier.

Le compte de résultat est l’un des tableaux les plus importants du prévisionnel financier. C’est un récapitulatif qui sert à mesurer la création de richesse de l’entreprise sur une année, en synthétisant les charges prévisionnelles (charges d’exploitation, charges financières, impôts et taxes, dotations aux amortissements et charges exceptionnelles) et les produits (chiffres d’affaires prévisionnels, autres produits d’exploitation, produits financiers, etc.). Il est alors question d’additionner les recettes d’un côté et les dépenses de l’autre. Le bénéfice ou la perte réalisé résultera ainsi de la soustraction de ces derniers. Il y a bénéfice si le chiffre d’affaires prévisionnel est supérieur aux charges prévisionnelles et pertes (dans le cas contraire).

Le bilan prévisionnel est quant à lui le tableau qui récapitule le patrimoine de l’entreprise, en détaillant ce qu’elle possède dans l’actif et ce qu’elle doit dans le passif. L’actif du bilan est composé des immobilisations, des créances clients, des stocks et des comptes bancaires. Au passif du bilan, il y a principalement de dettes financières de l’entreprise comme les prêts bancaires ou les comptes courants d’associés, des apports en capital effectués par les associés, des dettes fournisseurs, des dettes sociales, des dettes fiscales avec la taxe sur la valeur ajoutée TVA ou l’impôt sur les sociétés IS ainsi que des résultats des exercices antérieurs non distribués sous forme de dividendes.

Le plan de financement prévisionnel est le tableau qui précise les modalités de financement des investissements de l’entreprise. Ce tableau recense tous les besoins générés par le projet et l’ensemble des ressources apportées pour y faire face. Il regroupe ainsi les besoins en fonds de roulement prévisionnel et la capacité d’autofinancement prévisionnel.

Le plan de trésorerie ou le budget de trésorerie prévisionnel est en général le tableau qui permet d’analyser l’activité de l’entreprise mois par mois en termes bancaires d’encaissements ou de décaissements. Le budget prend surtout en compte le délai de paiement des fournisseurs et le délai de règlement des clients. Il s’assure également la viabilité du projet pour qu’il ne génère pas de déficit bancaire structurel.

Les annexes du prévisionnel financier sont regroupées dans le tableau qui contient souvent le récapitulatif des investissements en immobilisations ; le récapitulatif des financements en capital, en apport en compte courant ou en prêt bancaire ; le détail des salaires et des charges sociales pour chaque catégorie de salarié ; la liste des charges externes prévisionnelles et des impôts ou des taxes prévisionnelles ; le tableau de TVA établi sur 3 années ainsi que le tableau détaillé pour suivre l’évolution de la trésorerie sur 3 années.

La conclusion du prévisionnel financier est le tableau qui établie enfin les états synthétiques avec le seuil de rentabilité économique, le seuil de rentabilité financière et l’indication de quelques donnés clefs comme le chiffre d’affaires, le taux de marge, le résultat d’exploitation, le résultat de l’exercice, la capacité d’autofinancement le montant du fonds de roulement et du besoin en fonds de roulement ou BFR.

La préparation et l’établissement d’un prévisionnel financier passent souvent par différentes parties du business plan de l’entreprise, tels que le recensement et l’évaluation des dépenses rencontrées. Les dépenses sont calculées en listant les différentes charges de l’entreprise au lancement ou sur les 3 prochaines années de l’activité.

Il faut également estimer le chiffre d’affaires prévisionnel que l’entreprise ferait dans les années à venir, ainsi que de construire les tableaux financiers dans un ordre bien précis.

À cela s’ajoute la marge, le besoin en fonds de roulement, la capacité d’autofinancement ou CAF et le seuil de rentabilité évidemment.

Le business plan de l’entreprise se trouve ainsi établi en ajoutant simplement la partie économique au prévisionnel financier.

Quelle est l’utilité du prévisionnel financier ?

Avec le prévisionnel financier, les entrées et les sorties d’argent au sein de l’entreprise sont plus surveillé ; dans le souci, toujours, de mesurer au mieux la rentabilité financière.

Le prévisionnel financier sert en outre, à optimiser les politiques d’achat et d’investissement, à estimer les besoins de financement et à assurer que les dépenses soient toujours suffisantes.

Il permet également d’évaluer les résultats financiers durant les trois premières années d’exercice, au-delà du seuil de rentabilité déjà réalisé pour obtenir un financement optimal.

Il convient de préciser que le prévisionnel financier doit être réalisé systématiquement au moment de la création ou de la reprise d’une entreprise pour éviter de bâtir sur des fondations incertaines.

Le prévisionnel financier est aussi un outil incontournable pour convaincre les participants au projet dès le commencement de l’activité entrepreneuriale. En effet, il constitue une preuve chiffrée si le projet de création génère ou non des bénéfices. Les participants seront alors prévenus sur les éventuelles difficultés financières, ou même de la trésorerie que traversera l’entreprise. Des ajustements ainsi que des rectifications sur différents aspects pourront toujours être effectués au fur et à mesure de l’activité.

Les éventuels investisseurs seront également rassurés sur la rentabilité financière du projet et sur la valeur de l’entreprise à travers le prévisionnel financier. Les entrepreneurs n’hésitent souvent pas à l’utiliser comme étant un moyen pour obtenir un financement.

Le prévisionnel financier permet donc d’analyser en profondeur la rentabilité du projet, d’attirer les investisseurs en indiquant les points forts et les faiblesses de l’activité. Le prévisionnel financier permet de disposer de tous les outils nécessaires afin de mieux piloter l’entreprise durant les premières années d’activité.

Ce document est alors un outil indispensable au créateur ou aux associés, au banquier, aux investisseurs ainsi qu’aux futurs clients et fournisseurs de l’entreprise.