Nos conseils pour bien gérer les finances de votre entreprise

Publié le , par La RDE
Catégories :
Conseils-bien-gérer-finances-votre-entreprise

Les finances d’une entreprise sont les principaux éléments qui doivent garantir son bon développement et son expansion. La gestion de la finance au sein d’une entreprise constitue donc un paramètre primordial sur lequel il faut veiller pour s’assurer de sa croissance et de la pérennité de son activité. Elle ne repose pas seulement sur la gestion de la trésorerie et des comptes bancaires, mais s’étend aussi à d’autres éléments tels que l’investissement, le budget, les recours aux emprunts bancaires (ou autres types de dettes), etc. Retrouvez dans cet article quelques conseils sur la gestion des aspects financiers d’une entreprise.

Brève description des finances d’une entreprise

La gestion des finances d’une entreprise permet de faire un bilan de l’ensemble des ressources financières. L’objectif principal étant de détecter au préalable les menaces possibles pouvant influer sur vos affaires et de mettre en place la solution (le plan) la mieux adaptée dans les plus brefs délais.

Une bonne gestion des finances est indispensable pour toutes les entreprises, qu’il s’agisse d’une banque, d’un réseau, d’une institution, d’une petite ou d’une grande entreprise. Les personnes qui s’occupent de cette tâche sont en général, le dirigeant, les directeurs financiers ou les cadres financiers, les comptables, les experts- comptables, etc.

Une bonne gestion consiste à créer un plan stratégique pour la gestion financière de votre entreprise. Elle doit s’assurer dans un même temps du suivi en détail de votre trésorerie, et plus particulièrement de votre besoin en fonds de roulement ou BFR. Cette planification permettra la continuité de vos affaires de manière sereine grâce à l’équilibre entre votre trésorerie et le paiement de vos créances : salaires, factures, dettes, emprunts ou mensualités bancaires, etc.

Voici alors quelques conseils sur comment vous devez gérer financièrement votre entreprise.

Conseils N°1 : optimisez votre trésorerie

La gestion de la trésorerie assurera la survie de votre entreprise. La trésorerie désigne toutes les ressources financières immédiatement à votre disposition, que ce soit les liquidités dans votre caisse ou votre argent en banque. La trésorerie tient un rôle crucial, car elle permet d’assurer le cycle de l’activité, peu importe les aléas qui se manifesteront dans l’entreprise : dépenses ou encaissements (prévus ou imprévus).

De plus, il y aura des moments où vous devrez payer vos dépenses avant de pouvoir encaisser de l’argent (avant les ventes de vos produits/services), auquel cas, il faudra de la liquidité pour pouvoir maintenir votre cycle d’exploitation. Ces dépenses peuvent être l’achat de matériels, le paiement des charges (électricité, gaz, loyer …), le paiement des fournisseurs, etc. Ainsi,  vous devrez connaître votre besoin en fonds de roulement (BFR) pour ne pas avoir recours à un crédit, qui engendrera d’autres dépenses supplémentaires (frais de dossiers, agios, intérêts sur prêts contractés, etc.).

Le suivi de près votre trésorerie et de votre BFR nécessite des techniques spécifiques.

Vous devez planifier et économiser pour assurer le plan de financement permanent de vos affaires.

Vous devrez alors surveiller continuellement votre trésorerie, même si en principe, cela fait partie des tâches de votre comptable.

  • Côté recette, vous devrez donc connaître les prochaines échéances, savoir le montant exact et facturer à temps vos clients. N’hésitez pas à relancer vos clients pour ne pas laisser traîner le paiement.
  • Vous devrez également anticiper vos dépenses. Le meilleur moyen est de laisser de côté un pourcentage sur vos rentrées d’argent pour approvisionner vos dépenses obligatoires.

N’attendez pas d’être acculé par vos dettes pour contacter votre banquier ou rechercher un investisseur. Même si vous vous trouvez dans une situation de bonne santé financière, voyez avec votre banquier le moyen de mettre en place une possibilité de découvert ou tout autre moyen de financement d’urgence (en cas d’imprévue) et ainsi maintenir votre trésorerie à flot. Vous pouvez ainsi connaître en avance les recours possibles dans le cas où une situation critique ayant besoin de financement se présente.

Conseils N°2 : gérez vos dépenses

La gestion des dépenses est également un élément crucial pour la survie de votre entreprise. Elle est le levier de la comptabilité analytique, la comptabilité qui vous permet de décortiquer le coût (et le rendement) de votre activité.

Dans un premier temps, vous devez connaître les détails de vos coûts fixes qui sont les coûts qui ne découlent pas du volume de votre activité (loyer, frais administratifs non liés à l’exploitation …). Vous devrez également connaître et séparer les coûts fixes des coûts variables. Les coûts variables sont les charges qui dépendent de votre cadence ou activité de production (matière première, emballage, Mains d’œuvres techniques en usine …).

En triant ces chiffres en dépenses liées aux charges directes et indirectes de votre entreprise, vous pourrez évaluer l’ensemble des coûts et par la suite étudier le coût réel de vos produits/prestations pour optimiser la rentabilité de vos affaires. Les chiffres ainsi obtenus permettront aussi de vous situer par rapport à vos concurrents, et ainsi d’évaluer votre compétitivité.

Conseils N°3 : décryptez vos comptes

Les résultats des comptes annuels sont d’une grande importance pour la gestion financière des exercices futurs et surtout pour une planification sur le long terme.

Ces résultats vous montrent l’état réel de votre activité et la santé financière de votre entreprise.

De ce fait, calculez votre marge commerciale, qui équivaut à la différence entre le prix des ventes et le prix d’achat. Vous obtiendrez ainsi les indicateurs de vos performances pour prévoir ou non l’ajustement de vos prix.

Pour ce faire, utilisez des outils prévus pour cette analyse, des outils renommés comme les logiciels de comptabilité. Vous pouvez également vous servir d’outil disponible en ligne. Rien ne vous oblige d’ailleurs à laisser exclusivement le contrôle de ces chiffres à votre comptable, vous pouvez solliciter les services d’un expert-comptable pour des analyses plus approfondies.

Ces informations pourront vous guider pour un ajustement de votre management, selon quelques paramètres : stocks, flux, paiement, ventes, fournisseurs, clients, etc. Ces informations compléteront le tableau prévisionnel, qui vous sera utile pour vos prises de décision sur le moyen ou le long terme.

En effet, en tant que dirigeant et décisionnaire, vous devez être tenu informé de tous ces détails : les flux, les stocks, etc.

Conseils N°4 : utilisez les dividendes

Pour pouvoir garder intacte la santé financière de votre entreprise, vous pouvez utiliser un tableau prévisionnel pour les dividendes. Une technique assez simple, mais qui marche toujours.

Conservez les bénéfices excédentaires de votre entreprise pour constituer un budget qui va financer les investissements et les besoins opérationnels pour les futurs exercices comptables. Il peut s’agir soit d’un budget pour un projet d’expansion ou un budget pour l’amélioration de vos produits/services. Avoir cet à-côté, vous permettra de vous engager dans divers projets sans besoin de contracter des dettes supplémentaires.