Mauvaise image de marque : les différentes causes

Publié le , par La RDE
Catégories :
Mauvaise image de marque : les différentes causes

Avoir une bonne image de marque permet à une entreprise de devenir une référence dans son secteur d’activité. S’il est possible d’améliorer son image auprès des consommateurs, grâce à une stratégie marketing adaptée, certains éléments peuvent également impacter négativement sur la réputation de son entreprise. Nombreuses sont les causes d’une mauvaise image de marque qu’il faut absolument éviter.

Image de marque: définition

L’image de marque est tout simplement la représentation que se fait une personne notamment le client (ou le prospect) et les consommateurs, d’une entreprise. C’est l’ensemble des idées, perceptions, impressions ou croyances que ces derniers éprouvent à l’égard d’une entreprise, en raison d’une source d’information tirée du web : Google, réseaux sociaux, ou de toute forme de communication à propos d’une marque. C’est également une source de bénéfice pour les entreprises si elle est de bonne qualité ou positive. Elle véhicule une identité visuelle aux clients, à l’exemple du slogan, de la marque, d’un code couleur, etc.

L’image de marque joue un rôle important dans l’action d’achat des consommateurs ou des clients potentiels et doit être préservée par tous les moyens.

Il faut savoir qu’un mauvais commentaire sur les sites, des avis négatifs, un bad buzz sur les réseaux sociaux ou Google peut nuire à la réputation de votre marque. Pour éviter les répercussions négatives sur le bon développement de votre entreprise, il est donc conseillé de bien gérer l’image que le public a de votre organisation, et par conséquent les informations concernant votre entreprise qui sont disponibles sur le web .

Les raisons qui peuvent nuire à votre image de marque

Il est important de connaître la raison pour laquelle le public peut avoir une impression négative à l’égard de votre entreprise.

Connaissance insuffisante

Le manque de connaissance compte parmi les facteurs pouvant entraîner une mauvaise image de marque. En effet, parfois, dans les jeunes (et les moins jeunes) entreprises, les employés n’ont pas la compétence et l’expérience nécessaires afin d’instaurer une bonne image de marque.

Pourtant, la connaissance doit être l’apanage de plusieurs acteurs comme les gestionnaires, travailleurs, employeurs et toutes les personnes en front-office dans une entreprise (magasin, société de textile, e-commerce …). En effet, cette connaissance favorise la mise en place d’une bonne image de marque. De plus, une stratégie marketing nécessite la collaboration et la confiance de chaque membre, afin de pouvoir présenter au consommateur une entreprise lambda (ou un produit) et améliorer la réputation (notoriété) et l’identité de ce dernier.

Manque de temps

Afin d’avoir une bonne image de marque et fournir un service de qualité, vous devez permettre aux membres de votre équipe d’avoir du temps, pour qu’ils puissent s’investir dans la réalisation des actions de communication que ce soit offline ou online. Le manque de temps risque d’avoir un effet néfaste sur l’image de marque d’une entreprise et sur le moral des troupes qui seront frustrées et acculées.

Manque de personnel

Instaurer une image de marque peut être difficile pour certaines entreprises si elles utilisent peu de personnel. L’effectif déterminera le nombre des tâches à effectuer. Dans le cas où il y a un manque de travailleur, une personne devra accomplir plusieurs tâches à la fois, et cela risque de diminuer sa motivation, sa concentration et par conséquent sa productivité.

De ce fait, il y a un risque que la productivité, la qualité des services ou des produits vendus aux clients soit moindre. Or, la frustration des employés, la qualité amoindrie de la production, se répercuteront sur la perception des consommateurs, et aura ainsi des effets négatifs sur la stratégie marketing.

Manque d’outils

Pour optimiser l’expérience client (parcours client en ligne ou en magasin), il est primordial d’avoir les outils nécessaires et de se servir des nouvelles technologies pour simplifier et automatiser tous les processus.

Pour aller dans ce sens, une entreprise se doit d’avoir un site web ou une plateforme pour faciliter la recherche et l’expérience du consommateur sur internet. Il faut également avoir un chatbot sur le site web afin de pouvoir répondre facilement aux avis des internautes.

La mise à jour du système informatique est très importante. Ces derniers permettent aux entreprises de faire des économies sur les heures de gestion, économies qui pourront être utiles pour l’amélioration de l’expérience client.

Les conséquences d’une mauvaise image de marque

Une mauvaise image de marque peut avoir de mauvaises répercussions sur le bon déroulement de l’activité d’une entreprise et compromettre son développement, voire sa survie. La perception et les avis que les clients doivent être, si possible, positif ou neutre, pour éviter les bad buzz.

Dans le cas où les acheteurs ne sont pas satisfaits, ils peuvent publier des contenus négatifs en ligne, sur les réseaux sociaux ou sur d’autres plateformes. Ils peuvent publier des informations négatives aux internautes à propos de vos produits et créer ainsi un bad buzz qui aura un impact négatif direct sur votre entreprise, alors que les prospects basent leur confiance majoritairement sur les avis clients.

Cette mauvaise image peut donc avoir un impact sur :

  • le chiffre d’affaires. Une e-réputation ou une gestion non maîtrisée impacte souvent la décision d’achat des clients potentiels. Une société qui a une marque négative ne fera pas l’affaire comparativement à une autre qui a une bonne réputation.
  • le moral des employés. Le personnel est le cœur d’une entreprise, car s’il donne le meilleur de lui pour répondre aux besoins des clients et offrir des produits et des services de qualité, c’est l’entreprise en entier qui en récoltera les lauriers. Et inversement, une mauvaise image de marque peut démoraliser les employés si l’entreprise dans laquelle ils travaillent n‘arrive plus à acquérir des nouveaux acheteurs ou bien s’ils possèdent une réputation négative