Les conseils à mettre en pratique pour sortir d’un burn-out

Publié le , par La RDE
Catégories :
Conseils-mettre-en-pratique-sortir-burn-out

Le burn-out est une forme d’épuisement mental dans le milieu professionnel. Il touche de plus en plus de travailleurs en France, mais nombreux sont ceux qui ne savent pas comment détecter cette maladie, et encore moins comment l’éviter. Voici tout ce que vous devez savoir pour identifier le début d’un burn-out et quelques conseils pour vous en sortir.

Le burn-out et ses symptômes

Le burn-out ou épuisement professionnel est une maladie qui peut toucher n’importe qui au travail surtout ceux qui travaillent dans une entreprise. Mais les personnes les plus engagées et les plus perfectionnistes dans leur emploi sont les plus touchées. Elles surévaluent leur énergie et dépassent toujours leurs limites dans l’accomplissement de leur travail. Et avec ces surcharges, elles sont souvent stressées donc sujettes au burn-out.

Au début, la personne qui souffre de burn-out éprouve le besoin de travailler davantage. Le stress chronique finit par la rattraper, elle s’épuise et se dirige vers un burnout. Dans les situations extrêmes, les signes s’aggravent et elle perd sa capacité fonctionnelle.

Les symptômes les plus connus du burn-out sont l’irritabilité, la tristesse et le sentiment d’échec. La fatigue, le stress et la dépression chronique sont les signes les plus fréquents. Il existe également d’autres symptômes qui affectent directement la santé du corps pendant une certaine période : les troubles de sommeil, les maux de tête, la perte de confiance, la nausée, les troubles gastro-intestinaux, les étourdissements, la tension accrue et les douleurs.

Conseil 1 : savoir s’arrêter

Pour sortir du processus de burn-out, vous devez songer à faire un arrêt de travail au moment opportun. N’attendez pas d’être trop épuisé pour penser à l’arrêt de travail. Consultez votre médecin pour obtenir une prescription. Lorsque vous êtes vraiment plongé dans une telle situation, l’arrêt est la première résolution à prendre. Vous devez vite sortir de l’environnement qui vous soumet constamment au stress. Prenez le temps de vous reposer.

La durée de la pause dépend de votre état d’épuisement et de votre niveau de burn-out. Si le niveau est très avancé, cette durée peut atteindre plusieurs mois. Le repos est primordial pour votre santé et pour la prévention d’éventuelles rechutes.

Conseil 2 : L’introspection

L’introspection est un terme souvent utilisé en psychologie. Il s’agit d’une méthode d’observation de soi pour comprendre sa propre personne. Il est aussi très bénéfique pour faire face à un burn-out. Avec cette technique, vous prenez conscience de votre état de santé. Pendant cette période, vous amenez votre conscience à se concentrer sur votre bien-être.

Durant les introspections, vous avez le temps d’analyser, de comprendre et d’accepter votre part de responsabilité. De fil en aiguille, vous transformerez votre situation de victime en individu responsable dans votre vie. Cette étape vous aidera alors à sortir de la sensation profonde de culpabilité pour vous amener à une sensation d’apaisement.

L‘introspection peut être pratiquée en suivant des thérapies. Les psychologues conseillent souvent les thérapies anti stress traumatique. Il y a également l’EMDR (Désensibilisation et Retraitement par les mouvements oculaires) et le détachement émotionnel express.

Conseil 3 : le soutien de l’entourage

Quand un être humain se sent en danger, un des réflexes qu’il adopte est de chercher un soutien. Comme un enfant qui se réfugie vers ses parents.

Donc, si vous êtes confrontés à cette situation associée à un burn-out, cherchez un confident dans votre entourage : parents, amis, conjoints, un membre de votre famille. Si vous voulez avoir des soutiens affectifs neutres, vous pouvez vous tourner vers des professionnels comme un psychologue, un médecin, un coach professionnel, etc. Il existe également des associations qui soutiennent des personnes plongées dans un burn-out profond.

Conseil 4 : carpe diem

Carpe diem est une expression latine très populaire qui incite tout le monde à profiter du moment présent sans se soucier du lendemain. Elle est surtout associée à l’expression anglophone mindfulness. Cet art a pour principe de permettre à un individu de prendre conscience de l’instant présent. Vous devez utiliser vos 5 sens pour percevoir le monde.

Sentez l’eau qui coule en lavant les vaisselles, appréciez l’odeur fraîche de la rosée du matin, observez le coucher de soleil, etc. Avec ces actes simples, vous chasserez l’anxiété. Vous vous retrouverez par la suite dans un état de paix intérieure loin de la dépression et du burn-out.

Les autres conseils

Habiter son corps

Le burnout c’est alourdir votre tête pour qu’elle ne soit plus en phase avec le reste de votre corps. Du coup, vous vivez avec des tensions, des douleurs, des malaises, etc.

Pour les remettre en phase, il est important de pratiquer régulièrement des activités : physique, manuelle, sportive, artistique, etc. Ces activités corrigent progressivement ces décalages. Donc, choisissez une activité qui vous plaît, et intégrez-la dans votre emploi du temps hebdomadaire.

Être responsable de sa vie

Vous avez déjà entendu parler du syndrome de l’imposteur ? C’est un mécanisme psychique qui génère chez l’individu concerné un doute maladif. Le salarié qui en est victime a constamment la sensation de n’avoir jamais assez fait. Lorsqu’une personne est prise dans cette spirale, après des années, elle est plongée dans le syndrome du burn-out total.

Pour y remédier, il faut alors prendre la responsabilité de votre vie. Face à des pressions excessives venant des chefs d’entreprise, vous ne vous sentez jamais à la hauteur de votre rôle, vous vous efforcez ensuite à en rajouter pour les satisfaire.

Cessez alors de vouloir tout contrôler dans votre vie, apprenez à accepter les erreurs dans votre travail. Et prenez conscience de votre entière responsabilité dans votre vie. Cette prise de décision est très libératrice.

Consulter un médecin

Si malgré vos efforts, vous ne parvenez pas à vous hisser hors du burnout, pensez à consulter un médecin, un généraliste par exemple. Ce médecin généraliste vous guidera par la suite vers le meilleur psychothérapeute, psychiatre ou psychologue à consulter. Il peut vous donner des conseils précieux sur les thérapies à suivre. Il peut aussi vous prescrire une prise de médicament dans les cas extrêmes.

Bilan des compétences

Nous savons que le burn-out est une maladie professionnelle. Il est parfois bénéfique d’effectuer un bilan de compétences lors de votre retour. Cela vous permettra d’envisager une autre carrière professionnelle dans une nouvelle entreprise tout en respectant votre santé mentale et vos valeurs si besoin est.

Il faut aussi voir si la voie choisie (carrière) jusqu’à présent est la meilleure pour vous. Avez-vous choisi un métier qui vous plaît ?

Après le repos préconisé, n’ayez pas peur de vous lancer dans une formation si besoin est, afin de vous réorienter vers quelque chose qui vous rend heureux.

Car, en effet, être heureux au travail est la clé pour ne plus jamais rechuter et chasser à jamais les troubles.