Comment financer la croissance de son entreprise ?

Publié le , par La RDE
Catégories :
Financer la croissance de son entreprise

Le business en soi peut être promoteur, mais il ne se passera rien sans le capital nécessaire pour l’investissement de base. Le problème de capital ne se rencontre pas uniquement lors de la création de l’entreprise ou pendant le développement des activités de la société. La croissance même de l’organisation requiert un financement et un investissement. Des solutions existent malgré tout pour assurer la croissance de son entreprise. Il s’agit de faire appel à des investisseurs, qui seront à même d’assurer le financement des nouvelles activités. Différentes possibilités s’offrent aux entrepreneurs pour créer leur propre entreprise, mais aussi pour ceux qui cherchent la croissance de leur business.

Le crédit d’exploitation pour la croissance et le développement des entreprises

Dans le monde de la finance, la croissance et le développement des entreprises sont étroitement rattachés à un investissement, au financement de son capital initial. Il est nécessaire de financer la croissance de son business, qu’il s’agisse d’un lancement de nouveaux produits de la même marque, du lancement de son business au niveau international ou toutes autres activités.

Il peut arriver que le financement de la croissance de son business au moyen d’un investissement s’apprête à un déficit de trésorerie, ou bien durant le cycle d’exploitation des entreprises. Le montant des recettes de l’entreprise ne couvre pas le montant des dépenses nécessaires au fonctionnement de l’entreprise. Ce cas de figure n’est cependant pas généralisé, et peut très bien être pallié.

Optez pour le financement au moyen du crédit d’exploitation pour financer le capital de votre entreprise. Le crédit d’exploitation est un crédit ayant une durée assez courte. Faire appel au crédit d’exploitation laisse automatiquement au dirigeant de l’entreprise de faire le choix entre différents types de moyen de financement : crédit de campagne, découvert, facilité de caisse. Les moyens de financement des entreprises les plus fréquents sont l’escompte et l’affacturage.

Faire appel à un prêt pour financer son business

Contracter un prêt reste une des solutions les plus classiques qui s’offre aux dirigeants des entreprises en cas de besoin de financement ou d’augmentation du montant du capital de leurs entreprises.

La spécificité d’un prêt est qu’il est destiné à financer les investissements tangibles, ou encore un investissement matériel. Il est rare d’opter pour le prêt pour un investissement pour le fonds de roulement de l’entreprise. Mais l’octroi de prêt ne va pas de soi. L’entreprise doit fournir un document complet pour soutenir sa demande et prouver au travers de ce document, sa capacité à rembourser le montant du prêt, et ceci avec la prise en compte du taux d’intérêt du prêt. Ce document sert également à présenter le projet de croissance.

Dans la catégorie prêt, différents choix se posent à l’entreprise. Ces choix de prêt présentent chacun leurs avantages comme les taux d’intérêt, le montant maximal du prêt et leurs inconvénients. La durée du prêt n’est pas généralisée :

  • Le prêt auprès d’une banque ;
  • Le prêt croissance PTE ;
  • Le financement dit participatif pour le capital de l’entreprise, qui est un concept qui permet à des particuliers d’octroyer un prêt à une entreprise ;
  • Les crédits-baux mobiliers ou immobiliers ;
  • Le crédit professionnel, qui est une option pour faire appel à un financement spécifique pour les professionnels.

L’augmentation du montant de son capital social

Augmenter le montant de son capital n’est certes pas une solution des plus évidentes. En contrepartie de l’investissement effectué par différents investisseurs pour notamment rehausser le montant du capital social de l’entreprise, les investisseurs peuvent détenir un statut d’actionnaire au sein de l’entreprise. Dans ce cas, les investisseurs peuvent rester au sein de l’entreprise pour une durée indéfinie.

Il s’agit d’un choix raisonné et stratégique pour le financement de la croissance et du développement de l’entreprise. Cela s’explique notamment par la capacité des investisseurs à investir dans le business et à contribuer à son développement au moyen de leurs apports pour améliorer le capital de la structure.

Un allègement et un financement extérieur

Il est possible de bénéficier d’un allègement et d’un financement extérieur pour les entreprises. Mais attention, ce financement extérieur, qui peut provenir des réseaux de banques, des ministères, des établissements de recouvrements fiscaux, ne couvre que le financement des entreprises qui présentent un business innovant.