Comment faire une étude de marché avant d’entreprendre ?

Publié le , par La RDE
Catégories :
Faire une étude de marché

La création d’une entreprise ne se fait pas du jour au lendemain. Un entrepreneur doit prendre le temps d’analyser chaque facteur potentiellement avantageux pour son entreprise, et d’autre part, prévoir les risques et réduire les incertitudes. Entreprendre nécessite en effet plusieurs préparations en amont, le besoin d’informations approfondies relatives au marché cible et la budgétisation de toutes les démarches via l’établissement d’un plan d’affaires.

L’entrepreneur ne peut obtenir toutes ces données se rapportant à son marché à moins de les avoir comprises après avoir identifié toutes les caractéristiques. Il s’agit ainsi de réaliser l’étude de marché de l’entreprise. Pourquoi faire une étude de marché est-elle importante avant d’entreprendre ? Comment se fait l’établissement d’une étude de marché ? Nous vous expliquons tous.

Quelle est l’utilité d’une étude de marche ?

Les entreprises tant établies que novatrices ont souvent recours à l’étude de marché pour évaluer plusieurs données liées aux attentes, besoins et habitudes des clients consommateurs. L’étude de marché correspond ainsi à une analyse globale du marché pour comprendre l’environnement de l’entreprise et faciliter la prise de décision.

Entre autres, faire une étude de marché permet au porteur de projet de connaître réellement son marché, son potentiel, d’évaluer la dynamique et la tendance de sa zone de chalandise.

Selon les objectifs de l’entreprise en termes de performance, une étude de marché peut concevoir différentes finalités. Il peut s’agir de :

  • Définir la viabilité du projet mis en place, sa performance dont le chiffre d’affaires généré, les caractéristiques additionnelles à son offre ;
  • Étudier la taille du marché que cela soit en termes de volume ou de valeur ;
  • Analyser les faiblesses et les forces des concurrents ;
  • Déterminer et analyser les consommateurs (profils, attentes, habitudes, besoins, caractéristiques démographiques).

Les données à analyser peuvent se faire de manière qualitative, quantitative et démographique. Une étude quantitative s’agit notamment d’appliquer certaines techniques et stratégie marketing telle que des sondages, des statistiques, etc. pour quantifier et mesurer les informations. D’un autre côté, une étude qualitative consiste plus à comprendre et analyser le comportement des consommateurs au moyen d’interview ou de sondages. Cette étude présente des résultats plus ou moins non chiffrables.

À l’issue de l’étude de marché, les données récoltées doivent expressément apporter une réponse à :

  • L’analyse aussi bien du secteur d’activité que la règlementation de l’entreprise ;
  • L’analyse de l’offre ;
  • L’analyse de la demande.

Réaliser une étude de marché : comment faire ?

L’étude de marché permet de déterminer la dynamique d’un secteur donné. Faire une étude de marché répond à un réel besoin de l’entreprise dans la mesure où le porteur de projet peut se positionner sur le marché auquel il souhaite évoluer et adapter ses produits ou services grâce à l’analyse du comportement des consommateurs. L’entrepreneur peut s’aider de différentes solutions pour récolter des informations comme l’INSEE, des sites spécialisés dans l’étude de marché, des magazines ou encore le marché en soi en faisant des sondages, des interviews, des comptages pour obtenir des données chiffrées, etc.

L’établissement d’une étude de marché repose sur quatre pôles importants, dont le marché (le secteur et sa règlementation), l’environnement, les consommateurs et la concurrence.

Connaître le marché : l’analyse du secteur et sa règlementation

Une étude de marché efficiente suppose de maitriser le marché sur lequel le projet va évoluer, dans un autre cas, sur le secteur où l’entrepreneur souhaite se positionner. Comme il est susmentionné, la réalisation d’une étude de marché se réfère à la récolte d’informations et à l’analyse de celles-ci pour comprendre l’offre et la demande sur un marché donné.

De ce fait, il est important de poser les bonnes questions pour obtenir toutes les informations possibles et connaître la courbe de vie du marché. Ces questions peuvent concerner :

  • Les parts de marché et son chiffre d’affaires potentiel
  • Les perspectives d’évolution sur le long terme
  • La progression du marché
  • Les règlementations qui régissent le secteur d’activité
  • Les besoins en termes de services ou produits proposés sur le marché
  • L’importance de la concurrence

Place à l’analyse de l’environnement du marché

Pour aider le porteur de projet à structurer l’environnement de son marché, il peut recourir à la matrice PESTEL. Cette matrice a pour finalité de déterminer les facteurs pouvant influencer la performance de l’entreprise. De manière simple, PESTEL permet d’étudier les opportunités et les menaces sur le marché sur la base de six grands points. À savoir les facteurs :

  • Politique : la stabilité politique, les potentielles tensions, le régime instauré, la politique en termes de commerce, fiscalité, etc. ;
  • Économique : les possibilités d’évolution, le pouvoir d’achat des consommateurs, la conjoncture économique, etc. ;
  • Social : le type de culture, le niveau d’éducation, les habitudes de consommation, l’évolution démographique ;
  • Technologique : les perspectives d’évolution technologique, leurs fréquences, les secteurs concernés ;
  • Écologique : les disponibilités mises en place en faveur de l’environnement, les enjeux du développement ;
  • Légale : la législation encadrant l’activité, le rôle des pouvoirs publics, etc.

Cette étude va permettre dans un premier temps de dégager des tendances sur la manière dont va évoluer le marché. Les informations positives comme négatives vont aider à trancher si oui ou non, le marché dispose d’un fort potentiel et permet un accès facile à des opportunités de vente.

Connaître les consommateurs : la demande

Cette partie est importante, car elle consiste à savoir qui est le « client ». Pour ce faire, il s’agit de segmenter le marché existant pour identifier les consommateurs potentiels ou réels et grouper de manière homogène les cibles qui adoptent des comportements d’achat similaire.

L’analyse des consommateurs consiste à déterminer des critères accessibles et mesurables établis sur des critères socio-démographiques (âge, profession, localisation, revenu), psychologiques (opinion, habitude de consommation, centre d’intérêt) et comportementaux (occasion d’achat, croyance, comportement d’achat, etc.).

Analyser la demande c’est ainsi à répondre à plusieurs questions telles que :

  • Quel est le profil du cœur de cible du marché ?
  • Que sont les produits ou les services dont les consommateurs ont besoin ?
  • Quels sont les problèmes rencontrés par les consommateurs actuellement ?
  • Et quelles solutions recherchent-ils ?

Il s’agit de communiquer et collecter des informations pour toucher « Le » consommateur directement. La manière la plus simple est de rechercher les informations auprès des cibles mêmes. L’étude peut se faire au moyen de sondages sur les réseaux sociaux, des questionnaires en ligne, un interview direct des potentielles cibles, etc.

Comprendre l’offre : étude de la concurrence

Maitriser son marché c’est également connaître sa concurrence. En effet, l’offre s’aligne en fonction des concurrents déjà établis sur le marché. Il convient de savoir : Qui sont-ils ? Quel type de produit ou service proposent-ils ? Comment leurs activités ont-elles évolué sur les années précédentes ? Quels sont leurs points faibles ? Quels sont leurs points forts ? Quels sont les avantages concurrentiels de votre entreprise ? Comment vous positionnez face à la concurrence ?

Il est intéressant d’analyser et d’identifier ici les parts de marché dont dispose la concurrence et en tirer de réelles opportunités pour se démarquer. Autrement dit, l’analyse de l’offre s’agit de déterminer les caractéristiques susceptibles d’apporter de la valeur et mettre en place les stratégies commerciales y afférentes pour se positionner efficacement.

L’entrepreneur peut démarrer son activité suivant deux stratégies marketing :

  • Se positionner en tant que concurrent direct en proposant des produits ou services similaires à sa concurrence sur le marché souhaité ;
  • Être un concurrent indirect et proposer des produits ou services complémentaires à ceux déjà présents sur le secteur.