Qu’est-ce que le BFR (Besoin en Fonds de Roulement) ? Comment le calculer ?

Publié le , par La RDE
Catégories :
Besoin en Fonds de Roulement

Une entreprise a besoin d’argent pour fonctionner. Pour connaitre la situation financière d’une entreprise, il existe plusieurs indicateurs. Ces indicateurs sont importants et ne doivent pas être négligés, à l’instar du BFR ou Besoin en Fonds de Roulement.

BFR, c’est quoi ?

Le BFR (Besoin en Fonds de Roulement) ou Working Capital Requirement (WCR) en anglais est un indicateur économique très important pour déterminer les besoins en financement à court terme d’une entreprise. Il permet de connaitre ses manques financiers qui ne peuvent pas être recouverts par les ressources. Ce besoin de financement provient d’un décalage entre les encaissements des ressources (tout ce que l’entreprise gagne en vue de l’exploitation de son activité) et les paiements des dettes de l’entreprise (paiement des fournisseurs, paiement des TVA, paiement des cotisations sociales). Les éléments que l’entreprise aura dans le futur c’est-à-dire à long terme (comme les retours d’investissement ou les financements) ne sont pas pris en compte dans le calcul du BFR.

Le BFR est calculé à partir du bilan et donne la situation de l’entreprise à un temps T. Ce besoin évolue selon l’état financier de l’entreprise. Les stocks, les créances et les dettes qui sont liées à l’entreprise sont considérés pour le calcul du BFR. L’entreprise vend ses produits, mais elle peut accorder à ses clients des délais de paiement et ne pas recevoir des recettes dans l’immédiat. De ce fait, il existe un différé de paiement et donc une créance. La trésorerie dépend des encaissements. Pour les stocks, ils ne sont pas vendus tout de suite après l’approvisionnement. Les matières premières vont être transformées avant la mise en vente. Les produits finis attendent leur livraison aux clients. Ainsi, ils ne constituent pas encore une trésorerie. Concernant les dettes, elles doivent être payées par la société au moment convenu. D’où les écarts entre les décaissements et les encaissements.

Comment calculer le BFR ?

Le BFR est calculé à partir du bilan de l’entreprise. Il varie selon la période à laquelle il est calculé. C’est la différence entre l’actif et le passif du bilan. Trois éléments sont à prendre en compte pour le calcul du Besoin en Fonds de Roulement : le stock, les clients et les fournisseurs.

Il existe 2 façons de calculer le BFR de l’entreprise. La première consiste à soustraire les actifs circulants (stocks, créances clients comprenant les effets non escomptés, les autres créances) des passifs circulants (dettes fournisseurs, dettes fiscales et sociales, autres dettes). Les stocks sont calculés à leur prix hors taxes tandis que les dettes fournisseurs sont considérées à leurs montants TTC. La deuxième méthode concerne le fonds de roulement. Le Besoin en Fonds de Roulement est la différence entre le fonds de roulement et la trésorerie nette.

Le résultat du calcul de BFR peut être positif, négatif ou nul. Un BFR positif signifie que l’entreprise a besoin de financement. Son fonds de roulement ne suffit pas pour financer à temps les dettes de l’entreprise. Les délais de paiement provenant des clients sont trop longs par rapport aux délais de remboursement proposés par les fournisseurs. Pour y remédier, l’entreprise doit apporter d’autres ressources financières complémentaires. Ces ressources peuvent être des apports en capital social, des apports en compte courant d’associés (cas d’une société nouvellement créée), des découverts bancaires, des facilités de caisse ou d’autres financements à court terme.

Un BFR négatif par contre est le signe d’une dépendance financière de la société. Ses ressources sont suffisantes pour financer ses besoins. L’entreprise peut survivre même si elle a encore des créances. C’est la situation la plus avantageuse pour la société. Cette situation est surtout fréquente dans les sociétés qui ne disposent pas de stock comme les sociétés de services. Un BFR nul signifie que les ressources et les besoins de l’entreprise sont équilibrés.

Quelle est l’importance du BFR ?

Le calcul du Besoin en Fonds de Roulement à un moment donné permet de connaitre la santé et la dépendance financière de l’entreprise. Un BFR positif est un signe pour un recours à un financement. Le but est d’assurer la pérennité de l’entreprise. Si cette situation n’est pas prise en considération, l’entreprise risque d’avoir des difficultés financières et recourir à une faillite.

Avoir connaissance de son Besoin en Fonds de Roulement est un moyen d’anticiper les moyens financiers que l’entreprise doit avoir pour survivre et pour payer les dettes à temps. Si la société connait déjà ses besoins financiers, elle saura comment y faire face et trouver les solutions adéquates à temps.

Lors de la création d’une société et de la rédaction du business plan, la maitrise du BFR a des impacts positifs. Une nouvelle société doit penser à son stock de départ, aux investissements nécessaires et aux délais de paiement qui vont être accordés aux clients. S’il n’est pas maitrisé, le risque de faillite est à envisager. Le BFR est important dans le plan de financement de la société.

Comment faire pour optimiser le BFR ?

L’optimisation du Besoin en Fonds de Roulement est essentielle pour la pérennité de l’entreprise. Pour diminuer le besoin en trésorerie, quelques mesures doivent être prises.

Recevoir les encaissements plus rapidement est la première solution. Si la société accorde un délai de paiement trop long à ses clients, il risque de recourir à des financements extérieurs. Dans le cas contraire, l’entreprise pourra recevoir rapidement ses recettes et payer ses dettes. Le mieux est de proposer aux clients un paiement à court terme. La meilleure solution reste le paiement au comptant pour diminuer le besoin en fonds de roulement. Une autre idée pour optimiser son BFR est de demander aux clients des acomptes. Ceci permet à l’entreprise de payer en avance une partie de ses dettes.

Pour les fournisseurs, leur demander un délai de remboursement plus long est faisable. Dans ce contexte, l’écart entre l’encaissement des recettes et le paiement des dettes est réduit.

Pour le stock, réduire son niveau de stock permet d’avoir des liquidités qui seront utiles pour le paiement des dettes. Dans ce contexte, il est nécessaire de bien maitriser la gestion du stock.