Quelles sont les tâches, compétences et formations pour le métier de plombier ?

Publié le , par La RDE
Catégories :
métier de plombier

S’il y a un métier très recherché dans le secteur BTP, c’est certainement celui de plombier. En effet, ce ne sont pas les opportunités qui manquent pour ceux qui prennent la décision de choisir cet emploi, pour leur futur. Afin d’aider ceux qui penseraient à choisir cette voie, voici ce qu’il faut savoir sur le métier de plombier, avant de s’y diriger.

Les tâches effectuées par un plombier

Lorsqu’on imagine l’emploi du temps d’un plombier, on pense souvent à une personne en train de déboucher des tuyaux, sous l’évier ou dans la salle de bains. Pourtant, ce métier implique des tâches beaucoup plus diverses, que ce simple geste. Par exemple, une maison qui nécessite l’installation d’une pompe de relevage, devra nécessairement faire appel à ses services, pour la pose. Si un problème venait à survenir avec un radiateur, ce serait aussi à lui que la tâche de la réparation, ou de son remplacement, reviendrait. C’est tout aussi vrai pour les chauffe-eau, les chaudières ou encore la robinetterie. On comprend mieux, ainsi, la grande variété de tâches que peut accomplir le plombier, durant sa journée de travail.

Mais encore, ce métier conduira la personne qui l’exerce à toucher à d’autres activités connexes. Par exemple, il pourra être appelé à installer ou à s’occuper de tout ce qui nécessite de l’eau au jardin. On pense, entre autres, au système d’arrosage automatique, à la plomberie qui se rattache à la piscine ou encore à la protection des incendies. Enfin, il effectuera les travaux impliquant toutes les canalisations d’eau, mais aussi de gaz ou d’air comprimé.

Quelles sont les compétences que le plombier doit posséder ?

Un plombier doit avant tout être disponible. Une personne qui connaît un problème d’eau ne peut se permettre d’attendre une journée, avant que le plombier se présente à son domicile afin de le régler. Une personne qui recherche un travail débutant à 9 h le matin et se terminant à 17 h, ne pourra jamais effectuer ce boulot. Le plombier doit posséder une bonne capacité d’analyse. En effet, il devra déterminer où se trouve le problème, sur des canalisations parfois nombreuses et complexes. Pour ce faire, il analysera des plans et devra procéder à une stratégie, afin de ne pas perdre trop de temps dans la recherche de ce qui coince. Il devra nécessairement avoir suivi les cours nécessaires qui lui permettront de posséder les connaissances techniques, sans lesquelles il ne pourra faire son travail. On pense ici à la capacité de prendre des mesures, de coller, d’enduire ou encore de souder, pour n’en nommer que quelques-unes. La reconnaissance des différents matériaux, ainsi que leur usage, est une obligation pour ce métier. Il devra donc savoir à quoi sert le cuivre, le zinc ou encore l’acier, mais aussi lequel d’entre eux utiliser pour un besoin précis.

Certaines personnes ne sont pas aptes aux travaux manuels. Dans leurs mains, une perceuse devient une arme dangereuse, alors qu’un niveau ne sera jamais à l’équilibre. Pour ceux-ci, il vaut mieux ne pas penser à une carrière en plomberie. Le métier de plombier exige une grande capacité à socialiser avec les clients. Il n’est pas rare que celui-ci doive discuter avec eux, durant toute la durée du travail. Comprendre les besoins des personnes, et savoir comment leur parler, est une nécessité pour exercer le métier de plombier. Enfin, il est crucial pour un plombier de bien gérer son temps. Sinon, il lui sera impossible de compléter ses journées et cela lui coûtera très cher, au final. La gestion du temps et des dépenses d’énergie (mais aussi financières) est de première importance pour la personne qui choisira cette voie.

Quelle formation peut-on suivre afin de devenir plombier ?

On peut accéder au métier de plombier en suivant une formation de 2 ans (CAP) ou de trois ans (bac professionnel ou équivalent). Voici une liste des différents programmes pouvant être suivie, afin d’y parvenir :

  • CAP de monteur en installations sanitaires
  • Bac pro installateur en chauffage, climatisation et énergies renouvelables
  • Bac pro en maintenance et efficacité énergétique
  • Titre professionnel de technicien d’installation en équipements de confort climatique
  • Brevet professionnel comme monteur en installations du génie climatique et sanitaire
  • Brevet professionnel dans les métiers de la piscine

Quel avenir pour le métier de plombier ?

Une personne qui décide de devenir plombier ne devrait jamais manquer de travail. En effet, la demande est immense dans le secteur du BTP. Il pourra travailler à son compte, ou pour une entreprise. Dès la formation terminée, les offres d’emploi ne manqueront pas, car il existe un manque d’ouvriers qualifiés dans le domaine. Il est suggéré d’apprendre à l’intérieur d’une société avant de devenir indépendant, mais cela n’est pas obligatoire, particulièrement pour les plus débrouillards. Ceci dit, travailler sur un chantier de construction dès le départ, peut être une opportunité importante, afin de bien comprendre les bases de la plomberie, puisque la personne participera ainsi à l’élaboration complète du système de canalisations.