Le top 7 des métiers en pleine recrudescence en 2022

Publié le , par La RDE
Catégories :
Vendeur et métiers

2022 est l’année des métiers que l’on croyait désuets, mais qui sont en plein boom actuellement. Si vous êtes en pleine période de reconversion, découvrez quelques idées de postes pour lesquels vous pourriez exceller et desquels vous tirerez de nombreux bénéfices. Les offres d’emploi sont par exemple de plus en plus nombreuses dans le secteur de l’aménagement d’extérieur, de la beauté, de la décoration, etc.

Le top 7 des métiers en pleine recrudescence en 2022

Négociateur immobilier, un métier qui se vend

Par définition, un négociateur immobilier est un intermédiaire entre les chercheurs de biens immobiliers à acheter et les propriétaires. Dans sa mise en relation des deux parties, ce professionnel recherche également les logements en adéquation avec les demandes des acheteurs et les propose à l’achat. Le négociateur immobilier doit être un véritable commercial dans l’âme et doit avoir différents moyens de communication pour séduire ses clients. Il doit également avoir une grande capacité de prospection dans son secteur géographique d’intervention et doit également se faire connaître. Au-delà des compétences techniques et juridiques en termes de transaction immobilière, le négociateur doit également avoir un grand sens de l’organisation et doit rester à l’écoute de ses clients.

Le consultant en référencement Web, un des piliers du marketing digital

Le consultant en référencement d’un site Web peut être un spécialiste du référencement naturel ou un professionnel du social media Optimization. Le but de ces deux métiers est le même : promouvoir les sites Web de leurs clients dans les moteurs de recherche et faire augmenter leur trafic. Le consultant en référencement Web fait alors des audits de site Web. C’est un métier qui exige trois compétences particulières : le marketing, le commercial et les connaissances techniques en matière de référencement. Tous les conseils pour rédiger un CV marketing digital sont donc essentiels pour mettre toutes les chances de son côté afin de séduire les recruteurs. Les voies d’accès au métier sont nombreuses, à travers des formations sanctionnées par une licence professionnelle en marketing digital ou en e-commerce.

Développeur Web, un métier qui a la cote en 2022

Le développeur Web est un passionné du code. C’est une personne curieuse de nature et qui aime relever les nouvelles technologies notamment produites par Internet. Le développement Web est un métier qui consiste à réaliser un site Web et à maintenir l’ensemble des fonctionnalités qui s’y retrouvent. La construction d’un site doit suivre le cahier des charges donné par le client, le développeur Web doit donc avoir une grande capacité d’adaptation. Il doit être en mesure de trouver toutes les solutions techniques requises pour répondre à différents besoins et conformément à l’activité promue sur le site Internet ou d’une application Web. Son travail commence par une analyse approfondie des besoins de son client pour pouvoir ensuite choisir la technique adaptée. Le développeur Web intervient également dans la maintenance du site ou de l’application ou fois en ligne. Il doit pouvoir trouver des solutions à d’éventuels problèmes sans interrompre le fonctionnement du site ou de l’application.

Fleuriste, un métier plein de bonne humeur

Le fleuriste ne fait pas que vendre des fleurs, malgré son secteur d’activité plutôt tourné vers le commerce. A la manière d’un artiste, le fleuriste sait aussi valoriser son métier en toutes saisons et doit donc connaître parfaitement les périodes de floraison et la manière d’entretenir les fleurs. Ses fonctions sont donc multiples, mais les principales oscillent autour de l’art, des techniques et du commerce. Le métier de fleuriste est très en vogue en 2022, le retour aux sources étant tendance à l’ère où la protection de l’environnement est sur toutes les bouches. Le fleuriste est aussi un conseiller client et un marketeur. Il va aider l’acheteur dans son choix en fonction du motif et de l’événement qu’il souhaite mettre en avant en offrant des fleurs.

Le naturopathe, un métier très en vogue en ces temps de crise sanitaire

Les personnes sont de plus en plus nombreuses à éviter autant que possible l’utilisation de médicaments dans le traitement de certaines maladies et pour soulager les symptômes. La naturopathie consiste ainsi à prendre soin de soin de manière naturelle. Cette médecine alternative reconnue par l’Organisation mondiale de la santé attire beaucoup aujourd’hui. Le naturopathe est à la fois un thérapeute, un conseiller et un guide pour les patients. Il leur apprend à maîtriser leur corps et à entretenir leur santé par le biais de comportements adéquats. La naturopathie repose sur de nombreux principes, dont la nutrition, le jeûne, l’aromathérapie, etc. Malgré sa reconnaissance en tant que médecine alternative, la naturopathie ne fait l’objet d’aucune formation sanctionnée par un diplôme d’État. Les formations professionnelles existent bel et bien, mais concernent surtout les professionnels de santé qui veulent enrichir leur expérience et opter pour une reconversion.

La tendance de la sophrologie

La sophrologie possède des points communs avec la naturopathie, mais a plutôt comme finalité le mieux-être et l’harmonie entre le corps et l’esprit. Les patients ont différents objectifs et veulent surtout améliorer leur confort de vie dans divers domaines, notamment au travail et dans la société en général. La sophrologie vise alors l’épanouissement personnel et les adeptes augmentent en nombre d’année en année. Le sophrologue aide également ses patients à estomper certaines douleurs et certains petits maux du quotidien à travers des techniques de relaxation surtout. Le stress, les troubles du sommeil, le tabagisme, etc. peuvent être soulagés à travers la méditation ou des exercices de respiration. Des formations à distance sont aujourd’hui proposées sur différentes durées à partir de 12 mois.

Pâtissier, un vieux métier, mais qui marche toujours en 2022

Devenir pâtissier est une formule qui marche, mais il faut disposer de toutes les qualités requises pour réussir dans un marché où la concurrence est assez rude. Le mot d’ordre est créativité ! Les nouvelles recettes séduisent toujours. Le pâtissier doit donc avoir une large faculté d’imagination pour concocter des délices qui attirent à la fois sur le plan visuel et en matière de saveur. Un pâtissier est un autodidacte, car il y a toujours à apprendre. Le métier peut s’apprendre seul, mais il est toujours important de se rapprocher des professionnels qui partagent leur expertise.