Le CAGR : qu’est-ce que c’est et comment procéder à son calcul ?

Publié le , par La RDE
Catégories :
investisseurs

Aujourd’hui, pour réussir il est remarqué de plus en plus d’investisseurs un peu partout dans le monde. En France, au vu de la situation économique du marché, il est devenu commun pour ces derniers de réaliser des investissements sur des experts qui se spécialisent dans les activités pratiques. Toutefois, ce n’est pas la seule solution qui se présente à ces investisseurs qui souhaitent simplement placer leur argent et avoir un retour sur investissement favorable. En effet, certains d’entre eux optent généralement pour la politique du placement d’argent.

Ainsi, ils se décident à faire des placements dans des structures spécialisées qui fructifient leur investissement et leur reversent ensuite des intérêts appropriés. Avant de vous lancer dans de telle pratique, découvrez à la suite de cet article chaque constante s’y référant.

Que faut-il retenir du CAGR ?

Encore appelé taux de croissance annuel composé (TCAC), le compound annual growth rate (CAGR) représente un procédé qui donne la possibilité de mesurer le taux de croissance annuel moyen d’un placement. En quelques mots, c’est une solution de calcul qui vous donne la possibilité de déterminer le pourcentage d’intérêt potentiel qu’il vous sera possible d’obtenir de manière pratique. En consultant un article qui explique la définition et les différentes méthodes de calcul, vos chances de réaliser un investissement concret et favorable vont s’accroître considérablement.

Cela est souvent fait sur le placement d’un montant précis ainsi que sur une période établie. Le CAGR, aussi appelé taux actuariel, permet de quantifier le taux de croissance moyen ou global d’un placement sur une durée d’une année. À cet effet, si un particulier prend l’initiative d’investir par exemple dans l’immobilier en se référant à des experts du domaine, il devra discuter avec eux de toute la procédure qui sera mise en place.

De cette manière, il aura une idée précise du déroulement de leur collaboration et aussi de la manière dont grandira son placement. Tout juste après cette étape, il sera en mesure de déterminer le gain que lui rapportera son investissement, sur le nombre d’années durant lequel il devra concéder son investissement et pour finir, le montant qu’il devra investir pour se faire le bénéfice voulu.

Cette procédure assez unique permettra à l’investisseur de faire grandir ses avoirs avec constance et de manière évolutive en tenant compte d’une durée déterminée. En d’autres termes, plus le temps passe, plus le gain de l’investisseur est conséquent. Toutefois, cela dépendra en partie du taux de croissance qu’il sera possible de déterminer grâce au TCAC.

Quelle est la procédure appropriée pour le calcul du CAGR ?

Dans pratiquement tous les cas, la formule de calcul du CAGR est bien plus complexe que sa mise en pratique. Il faut donc faire attention à la formule en voulant réaliser le calcul : ([valeur finale/valeur initiale] ^ [1/nombre d’années]) – 1= TCAC. Au premier coup d’œil, la majorité des personnes trouve très complexe cette formule. Cependant, une fois qu’elle est comprise, vous n’aurez plus aucune difficulté à faire vous-même le calcul de votre CAGR.

Pour sa mise en pratique, il vous faut diviser la valeur finale par la valeur de début dans un premier temps. Après quoi, vous devrez élever le résultat à la puissance 1 et ensuite la diviser soit par la période d’immobilisation ou encore la durée de placement. Pour terminer la procédure et obtenir le TCAC, il vous faudra soustraire 1 du résultat que vous aurez obtenu.

Il est donc important que vous disposiez de données indispensables à savoir : le nombre d’années d’investissement, le montant d’investissement et enfin le montant final au bout du nombre d’années fixé. Dans le cas où le placement s’élèverait par exemple à 100 000 € et que le montant déterminé après 5 ans est de 150 000 €, vous devrez diviser 150 000 par 100 000.

Après, vous devrez montrer le résultat à la puissance 1 et penser à le diviser par 5 avant la soustraction de 1. Cela vous permettra d’obtenir le TCAC qui dans ce cas-ci, sera le résultat final de 8,45 %.

Quelle est la véritable utilité à effectuer le calcul du TCAC ?

Il faut savoir que l’objectif principal du compound annual growth rate (CAGR) aussi appelé taux de croissance annuel composé (TCAC) est assez simple à définir. Il permet de fournir au futur l’investisseur des informations concrètes et fiables concernant son prochain investissement qu’il souhaite réaliser.

Il faut retenir qu’il existe des contrats d’investissement ou de placement d’argent qui ne rapportent pas toujours l’intérêt de l’investisseur. L’utilité du CAGR ou TCAC est de mesurer le taux de croissance annuel d’un investissement auprès d’une structure. Cela est dû au fait que la même structure peut réaliser des taux différents durant chaque année.

Ainsi, le taux peut être de 3,5 % la première année, 2,81 % la deuxième année, 2,5 la troisième année, etc. C’est donc une solution assez simplifiée pour permettre à l’investisseur de trouver de bons plans pour faire le choix qui lui sera grandement favorable.

Aussi, il faut savoir que le TCAC vous permet de comparer les diverses offres de placement ou d’investissement disponibles afin de réaliser de meilleurs choix pour les investisseurs. En addition, il faut dire que l’option du CAGR en tant que méthode de calcul donne aussi la possibilité de survoler le risque de volatilité du placement ou de l’investissement.

Quels sont les inconvénients liés au TCAC ?

Malgré le fait que le CAGR joue le rôle d’outil de prédiction, il faut savoir qu’il n’offre pas une efficacité sans faille puisqu’il ne peut combiner toutes les informations. Il est vrai que cela donne à l’investisseur la possibilité de jouir d’un taux de croissance stable. Toutefois, il y a nombre de variables qui peuvent intervenir à l’avenir.

Pour ce qui  est des aléas pouvant être relevés, il y a par exemple les variations de prix ou de chiffres sur le marché financier qui perturbent les prévisions réalisées par le TCAC. À cet effet, il faut dire que même le TCAC peut ne pas pouvoir déterminer avec exactitude le taux de croissance d’un investissement ou d’un placement.

Cependant, passer par cette méthode vous permettra de vous faire une idée claire des termes de collaborations qu’il y aura entre vous et la structure où vous souhaitez investir votre argent.