Comment bien gérer la trésorerie d’une entreprise ?

Publié le , par La RDE
Catégories :
gestion de la comptabilité d'une entreprise

Plusieurs paramètres conduisent à la pérennité d’une entreprise, et la gestion de la trésorerie en fait indéniablement partie. En effet, chaque entrée et sortie doit être suivie à la trace, de même que tous les indicateurs qui entrent en ligne de compte. C’est ce qui permettra d’adopter une bonne stratégie pour la vie de l’entreprise en général. Nous parlons des investissements, des emprunts, etc.

De ce fait, il suffit d’une négligence dans la gestion de la trésorerie, pour mettre tout l’avenir d’une entreprise en péril. Pour éviter ce genre de catastrophe, des solutions existent heureusement…

Comprendre la gestion de la trésorerie

On retrouve dans cette notion, des stratégies et des techniques en matière de gestion des ressources financières, qu’une entreprise peut employer. Le but ici, c’est de garantir une bonne rentabilité à l’organisme. Pour ce faire, plusieurs actions sont menées sur divers points.

En ce qui concerne la trésorerie au quotidien, il faut un pointage des flux, ainsi qu’un bon suivi. Les budgets et les prévisions de trésorerie doivent être établis en bonne et due forme. Lorsqu’il y a d’écart entre les flux prévus et ceux avérés, il faudra un suivi. Il faudra également concevoir des reportings. La gestion des relations bancaires est très importante aussi et l’entreprise devra sécuriser ses paiements.

Ce n’est pas fini, l’entreprise devra veiller à l’optimisation de ses coûts ainsi que celui de ses produits financiers. Il faudra aussi se préparer à gérer les risques qui pourraient menacer la trésorerie. Il y a également les investissements à financer, les divers placements en cas d’excédents dans la trésorerie, etc. Les relevés de comptes bancaires ne suffisent donc pas pour suivre la trésorerie d’une entreprise.

Les personnes impliquées dans la gestion de trésorerie

En réalité, cette tâche n’incombe pas seulement au trésorier ou au comptable. Il est vrai que selon la taille de l’entreprise, il peut y avoir plus ou moins de personnes :

  • Le dirigeant de l’entreprise

C’est à lui que revient le mot de fin, lorsqu’il s’agit de prendre les décisions importantes concernant l’entreprise. Il a donc l’obligation de connaître la situation réelle de la trésorerie. C’est ce qui lui permettra de prendre des décisions qui n’impactent pas négativement les finances de la structure.

  • Le DAF

Le directeur administratif et financier est le chef de l’équipe financière. Dans une startup ou une petite entreprise, c’est le dirigeant qui joue ce rôle également. Il lui revient de suivre les indicateurs en matière de trésorerie, afin de prévenir le dirigeant à temps, en cas de problème de trésorerie. C’est donc l’un des conseillers du dirigeant en ce qui concerne les décisions et les actions à mener.

  • Le trésorier

C’est le véritable gestionnaire de la trésorerie au quotidien. Il se charge entre autres, du suivi des flux de trésorerie, des budgets prévisionnels, des validations, de l’analyse des indicateurs, des diverses relations avec les institutions financières, etc. Le trésorier maîtrise les liquidités de l’entreprise, ainsi que sa rentabilité.

  • Le comptable

Parfois, son rôle se confond ou s’ajoute à celui du trésorier, mais il s’agit de 2 postes bien distincts. Alors qu’il analyse les finances passées de l’entreprise, le trésorier pense surtout à son avenir. Lorsqu’il y a un trésorier dans l’entreprise, le comptable s’occupe surtout des données financières. Il s’agit par exemple des bilans, factures, compte de résultat, etc.

  • Le contrôleur de gestion

Il s’occupe essentiellement des budgets de chaque activité ou service au sein de l’entreprise. C’est à lui qu’il revient de donner toutes informations qu’il faut pour une prévision de la trésorerie.

gestion de la comptabilité d'une entreprise

Comprendre la gestion de trésorerie au quotidien

Une bonne gestion de la trésorerie se fait au jour le jour, mais surtout, chaque encaissement et décaissement doit être rigoureusement surveillé. Pour cela, il y a 2 points à considérer.

Le rapprochement bancaire

Il permet de surveiller les factures émises ou reçues par l’entreprise, afin d’être sûr que chacune d’elles correspond bien aux mouvements qu’il faut sur les comptes en banque de la société.

La position de trésorerie

Il s’agit de l’état de la trésorerie à un moment donné. Dans le cas d’un suivi ferme de la trésorerie, cela peut se faire en se basant sur le solde de trésorerie mensuel. Sinon, il faudra se contenter d’un bilan annuel de l’entreprise. Les données proviennent normalement du tableau de suivi de l’entreprise.

Comment se servir d’un budget de trésorerie ?

On peut également parler de plan de trésorerie prévisionnel, et il s’agit d’un document financier qui permet d’anticiper les flux de trésorerie. Cela peut se faire à court, moyen ou long terme. Ce document est donc prévisionnel, et on y retrouve chaque entrée et sortie que l’entreprise à prévu.

Ce plan est établi sur un an et fait ressortir tous les flux d’argent que l’entreprise sera amenée à faire pendant son activité. Pour que cela soit réaliste et réalisable, il est nécessaire que la liste contient absolument toutes les opérations futures de la structure, sans aucun oubli.

Quels sont les indicateurs essentiels à la gestion de trésorerie ?

Nous parlerons des 3 plus importants :

La trésorerie disponible

C’est l’argent se trouvant véritablement dans les caisses de l’entreprise et dans tous ses comptes bancaires, à un instant T. Il est pris en compte au moment de la détermination des prévisions de trésorerie. En plus de son suivi, il faudra prévoir son évolution, afin d’éviter un « trou » de trésorerie. Il faudra régulièrement comparer la trésorerie disponible, et celle qui était prévue pour voir et analyser les écarts potentiels.

La consommation nette de cash

On l’obtient en soustrayant les encaissements du mois, des décaissements du même mois. Le but est de voir s’il y a plus de recettes que de dépenses par mois, ou le contraire. Lorsque le résultat est positif, les causes peuvent être exceptionnelles ou structurelles. Cependant, d’une manière ou d’une autre, la prudence est de mise avec cet indicateur, qui peut rapidement fluctuer.

Le BFR / Besoin de trésorerie

Il s’agit des capitaux dont l’entreprise a besoin, afin de faire face aux écarts qui peuvent survenir entre les encaissements et les décaissements. Cela doit être suivi régulièrement, afin d’avoir une idée nette de l’évolution du besoin de trésorerie de l’entreprise.

Finalement, la gestion de la trésorerie d’une entreprise est un travail de tous les jours, qui ne repose pas sur une seule personne. Aussi, les paramètres à prendre en compte sont nombreux…