Tout sur le crowdfunding ou financement participatif

Publié le , par La RDE
Catégories :
Crowdfunding-financement-participatif

La concrétisation d’un projet n’est pas une mince affaire. En plus de demander du temps, elle requiert un important investissement. Outre les financements bancaires, plusieurs entrepreneurs se tournent vers des solutions de financement en ligne. Le crowdfunding ou financement participatif fait partie des solutions les plus prisées des entreprises, notamment les startups. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce type de financement qualifié de participatif.

Définition du crowdfunding

Le crowdfunding ou financement participatif est une solution de financement de projets, que ce soit un projet de création, de redressement ou de développement d’une activité, quel que soit le secteur dans lequel œuvre l’entreprise. En général, on fait appel au crowdfunding pour servir de compléments à d’autres financements tels que les prêts bancaires, les emprunts d’honneur, les microcrédits, etc.

Avec le financement participatif, vous avez également la possibilité de dresser une communauté de soutien autour de vous. En effet, le crowdfunding est un procédé qui vise à échanger des fonds entre individus sans avoir à passer par les circuits financiers classiques. Le financement du projet se fait donc par l’intermédiaire d’une plateforme en ligne.

Il est important de savoir que ce type de financement a tiré son origine des années 2000 lorsqu’internet a connu un essor fulgurant. De nos jours, le crowdfunding est adopté par un grand nombre d’entreprises. En France, les statistiques enregistrent une collecte de fonds par crowdfunding de 167 millions d’euros à plus d’un milliard d’euros sur une période de 5 ans.

À qui s’adresse le financement participatif ?

Le crowdfunding est un financement qui s’adresse essentiellement aux entrepreneurs, aux créateurs, aux repreneurs et aux associations qui ne disposent pas de fonds nécessaires pour la concrétisation de leur projet qu’il s’agisse de création d’entreprise, de développement ou de reprise d’une activité ou d’une société. La plupart des entrepreneurs qui font recours au crowdfunding :

  • n’ont pas la possibilité de contracter un fond auprès d’un établissement bancaire,
  • ne veulent pas obtenir un financement dans une institution bancaire,
  • sont en quête d’une solution complémentaire afin d’achever leur plan de financement,
  • désirent tester un projet à l’égard du marché afin de se constituer une communauté d’utilisateurs potentiels ou de clients.

En France, l’on compte divers domaines de prédilection du crowdfunding: le crowdfunding immobilier, l’entrepreneuriat et l’innovation,  les projets à caractère solidaire, la culture ainsi que le divertissement.

Les différentes formes de crowdfunding

Il est à noter que le financement participatif peut se présenter sous différentes formes :

Reward Crowdfunding ou crowdfunding sous forme de don

Cette forme de financement participatif est parfaite pour tester l’accueil du public cible et évaluer le marché. Elle vise également à rendre votre démarche plus crédible. Il est important de savoir que les dons obtenus à travers le reward crowfunding vont consolider vos capitaux propres et offrir la possibilité de générer un effet de levier sur les autres financements tels que les prêts bancaires, les prêts d’honneur, les subventions, etc.

Le reward crowdfunding peut s’agir :

  • de dons sans contrepartie ou de récompense. Ce type de reward crowdfunding est souvent connu sous le nom donations « coup de cœur »;
  • de pré-commandes ou de pré-ventes de produits ou services de l’entreprise qui a lancé la campagne de financement;
  • de dons avec contrepartie symbolique: t-shirt avec le logo de l’entreprise, carte postale…

En moyenne, les dons sans contrepartie atteignent les 69 euros et les dons avec compensation sont de 62 euros. Le montant moyen collecté avec le reward crowdfunding varie de 3000 à 5000 euros.

Crowdequity ou crowdfunding sous forme d’investissement

Le crowdequity est une sorte de financement dans lequel les investisseurs ont la possibilité de financer le projet à travers la souscription à des titres de capital de la société.

Cet investissement peut être :

  • en capital : l’investisseur est dédommagé sous forme de dividendes ou de plus-values obtenues au cours de la cession des titres;
  • en obligations : la rétribution de l’investisseur prend la forme d’intérêts;
  • contre royalties : l’investisseur sera rémunéré en commissions sur le chiffre d’affaires.

Il est à noter que cette forme de crowdfunding est généralement employée pour financer le développement d’un projet présentant des caractères peu utilisés par les investisseurs ordinaires (promotion d’un bien immobilier, ouverture de filiales…), des projets innovants ou pour clore un tour de table.

En crowdequity, le montant moyen par projet est de 357 euros pour les investissements contre royalties, 5896 euros pour les obligations et 7745 euros pour les investissements en capital. Il est à noter qu’avec ce crowdfunding, les plateformes déduisent une commission de 5 à 12 % sur le montant total récolté.

Crowdlending ou financement participatif sous forme de prêt

Le crowdlending est une forme de crowdfunding qui offre la possibilité de financer les dépenses qui ne sont pas prises en charge par les banques telles que les projets d’investissement immatériels ou le besoin de liquidité. Le prêt contracté avec cette forme de crowdfunding atteint son échéance au bout de 7 ans. Il est à noter que le prêt peut être rémunéré ou non. Dans le cas où il est rémunéré, le taux moyen est de 8 % environ. Le montant peut atteindre jusqu’à 2000 euros par projet quand il est rémunéré. Dans le cas contraire, il est plafonné à 5000 euros.

Le crowdlending peut se présenter sous forme de :

  • prêts sans intérêts,
  • prêts avec intérêts (vous n’avez pas à payer une caution ou une garantie),
  • prêts en mini-bons.

Quelle plateforme de crowdfunding choisir ?

Dans la mesure où vous avez choisi de financer votre projet par le financement participatif, il est important de bien sélectionner la plateforme sur laquelle vous allez lancer votre campagne. L’essor de cette activité a engendré l’existence d’une multitude de plateformes dédiées à ce type d’investissement. Il est à noter que certaines plateformes prennent en charge plusieurs types de projets et d’autres ne se spécialisent que sur un secteur en particulier.

Le meilleur moyen de trouver facilement des plateformes de crowdfunding est de consulter le site dédié à l’association Financement participatif France, Bpifrance et la Caisse des Dépôts. Il est à noter que les plateformes de crowdfunding se doivent de respecter les obligations et réglementations qui cadrent les activités exercées. Veillez à ce que la plateforme choisie soit conforme à la réglementation en termes de collecte de fonds, d’appel public à l’épargne, de conservation et gestion de fonds et de distribution de produits financiers. L’idéal serait de miser sur une plateforme ayant l’approbation de l’AMF ou de l’ACPR.

Le crowdfunding est un moyen de financement de projet pour les entreprises, les entrepreneurs et les particuliers. Il se décline en différentes formes pour convenir aux besoins de tous. Avant de vous lancer, il serait plus judicieux de vérifier la fiabilité, la véracité et l’efficacité de la plateforme de financement participatif.