Tout connaître sur le salaire d’un apprenti

Publié le , par La RDE
Catégories :
Tout-connaître-salaire-apprenti

L’apprenti est considéré comme une personne qui apprend encore, mais qui baigne déjà dans le milieu professionnel. Comme tous les travailleurs, il mérite alors d’avoir une rémunération, selon l’adage toute peine mérite salaire (ou autre contrepartie). Si vous songez à devenir un apprenti, c’est-à-dire d’entrer dans le monde professionnel par l’apprentissage (auprès d’un maître) vous devez connaître toutes les lois qui concernent votre condition de travail, ainsi que tous vos droits, et notamment votre salaire. Vous pourrez ainsi par la suite réclamer votre dû ou exiger que toutes les conditions soient remplies pendant votre passage dans une entreprise ou auprès d’un maître artisan.

Le salaire pour le contrat d’apprentissage

Le contrat d’apprentissage désigne un contrat de travail à durée limitée (appelée aussi CDL) ou à durée indéterminée (appelée aussi CDI). Il se passe entre un employeur et un salarié, plus précisément un apprenti. Il permet à ce dernier d’assister à la formation en alternance en entreprise. Dans ce cas, il doit être encadré par un maître d’apprentissage dans son emploi et demeure également sous la responsabilité d’un centre de formation des apprentis ou CFA pendant 6 mois à 3 ans. Il doit avoir 29 ans au maximum pour signer ce contrat: c’est l’âge limite.

Concernant la rémunération pendant un contrat d’apprentissage en alternance, elle dépend de l’âge et du niveau d’études de l’apprenti. Mais, souvenez-vous que le salaire net de l’apprenti équivaut à son salaire brut, parce qu’un apprenti est libéré de toutes les charges sociales applicables dans un emploi.

Théoriquement, les apprentis pendant leurs contrats gagnent :

  • un salaire mensuel de 419,74 euros s’ils sont très jeunes, c’est-à-dire moins de 18 ans;
  • un montant mensuel de 668,47 euros si leur âge se situe entre 18 et 20 ans ;
  • 823,93 euros/mois (Base de calcul de pourcentage : 53% du SMIC) pendant la première année d’exécution, mais ils doivent avoir 21 à 25 ans pendant cette première ère année ;
  • 977,90 euros pour la deuxième année d’exécution (Base de calcul de pourcentage : 61% du SMIC) ;
  • Un montant de 1 250,43 euros pour la troisième année (Base de calcul de pourcentage: 78 % du SMIC) ;
  • 1 554,58 euros pour les 26 ans et plus.

Le salaire des apprentis évolue durant  les trois années qui suivent  sa première prise de poste. Concernant les heures supplémentaires, les apprentis seront payés au même titre (droits et avantages) qu’un salarié. Mais, un apprenti mineur ne doit jamais exécuter plus de 5 heures de travail supplémentaires dans une semaine. Et les heures supplémentaires doivent être accordées par l’inspecteur de travail et le médecin de travail pour qu’elles puissent être exécutées et accordées en fonction d’une majoration de points. Cette majoration dépend de plusieurs critères dont : l’âge, le diplôme, etc.
Un apprenti a le droit d’effectuer une partie de sa formation dans un pays frontalier de la France selon le code de la loi n°2022-217 du 21 février 2022.

Le salaire pour le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation d’un apprenti est différent du contrat d’apprentissage. Ce contrat de professionnalisation concerne un stagiaire qui a fini ses études ou son année de formation et se lance finalement dans le domaine professionnel. Il ne s’agit pas ici alors d’une alternance, mais d’une présence constante au travail. Les salaires sont également différents.
Le salaire net conventionnel pour ces contrats dépend ici de l’âge, du niveau de qualification ou de la formation de l’apprenti. Pour ce cas, l’apprenti doit posséder au minimum un diplôme de bac professionnel ou un bac technologique. Les diplômes qui suivent le titre du bac sont tous possibles : un CAP, un BTS, un BP, une licence ou même un diplôme d’ingénieur.
Le salaire brut conventionnel pour les contrats de professionnalisation est de 855,02 euros au minimum pour les jeunes de moins de 21 ans et de 1 088,21 euros au minimum pour ceux qui ont 21 à 25 ans.

La durée du contrat

La durée du contrat d’apprentissage est similaire à celle du cycle de formation qui prépare l’apprenti à la qualification. Elle est déterminée en fonction du type de profession et du niveau préparés. En général, elle se situe entre 6 mois au minimum et 3 ans au maximum. Elle peut tenir compte également du niveau de début de l’apprenti ou des compétences qu’il a déjà acquises. Dans ce cas, elle peut être inférieure ou supérieure à celle du cycle de formation. Dans tous les cas, elle doit être alors convenue entre le CFA, l’employeur et l’apprenti. Normalement, elle reste inférieure aux formations des lycées professionnels ou technologiques.
La durée totale demeure plus courte comparativement aux formations des lycées professionnels ou technologiques, car le temps passé en entreprise est aussi compté comme étant du temps de formation pour les apprentis. Et la formation de l’apprenti en CFA doit avoir une durée minimale correspondant à 25 % de la durée totale du contrat.

Les cotisations requises

Selon la loi, l’apprenti a des avantages propres en comparaison d’un employé ordinaire dont le salaire est soumis au code fiscal.

  • Son salaire brut n’est pas soumis aux cotisations salariales si ce dernier est inférieur à 79 % du SMIC, soit 1 301 euros bruts sur sa fiche paie. Au-delà de ce montant, une partie de sa rémunération est soumise à ces cotisations ;
  • Il n’est pas soumis à l’impôt sur le revenu si le montant de son salaire est inférieur à celui du SMIC ;
  • Sa paie est exempte de CSG et de CRDS.

Sachez également que les apprentis bénéficient de diverses aides financières : les aides mobili jeune pour leur loyer, les aides de mobilité professionnelle pour les déplacements requis, les aides pour le permis de conduire, etc.

Un apprenti, tant que son âge ne dépasse pas encore les 29 ans, gagne un salaire net qui reste égal à son salaire brut. Ayez alors l’habitude de vérifier votre rémunération dans votre peut-être future entreprise avant de commencer. Vous devez vous rendre compte également que ce salaire dépend de plusieurs critères autres que votre âge : votre niveau d’études, le nombre d’heures passées au travail, etc.