Services aux entreprises

Chantier de travaux publics : l’importance de la détection de réseaux

Par Philippe , le 14 février 2023 , mis à jour le 14 février 2023 - 7 minutes de lecture
visuel importance detection chantier travaux reseaux.jpg

Le lancement d’un chantier public ne se fait pas au hasard ou sur un coup de tête. C’est une opération qui est sujette à certains préalables, dont l’un des plus importants est la détection des réseaux enterrés. En effet, chaque année, de nombreux réseaux sont endommagés par l’exécution des travaux publics. Cette détection est nécessaire, car elle permet d’avoir une cartographie assez précise des réseaux concernés par la zone des travaux. Qu’est-ce que la détection des réseaux et quelle est son importance sur les chantiers de travaux publics.

Qu’est-ce que la détection de réseaux et pourquoi est-elle importante ?

Dans le secteur du BTP, on entend très souvent parler de détection des réseaux, mais très peu de personnes savent réellement de quoi il s’agit. La détection des réseaux enterrés est un moyen non intrusif (sans intervention de terrassement) qui permet de repérer les réseaux existants enterrés sous la zone de travaux. Une fois repérés, ces réseaux sont par la suite cartographiés afin d’éviter tout incident futur. La détection des réseaux enterrés est l’une des étapes les plus importantes dans la réalisation d’un chantier public. En cas de défaut de détection, les risques peuvent être énormes.

Les populations, l’environnement et les travailleurs sont exposés à des risques d’explosion, de fuite de produits toxiques ou encore de pollution d’air. À tout cela, il faut ajouter les risques de perturbations des réseaux, les risques d’électrocution… Si les réseaux sont endommagés, vous devrez également les réparer et le coût des réparations peut être extrêmement élevé. Si vous souhaitez en savoir plus sur la détection des réseaux, vous pouvez vous renseigner auprès d’une entreprise d’études et de diagnostics techniques.

détection des réseaux enterrés

De quels réseaux s’agit-il ?

Deux types de réseaux sont généralement détectés lors de la détection des réseaux enterrés. Il s’agit des réseaux sensibles et des réseaux moins sensibles. Les réseaux sensibles sont ceux qui présentent un risque important pour les personnes et les biens en cas de dommage. Parmi ces derniers, nous pouvons citer :

  • les réseaux d’électricité,
  • les réseaux de transport et de distribution de gaz et des hydrocarbures,
  • les réseaux ferroviaires et de tramways,
  • les réseaux de matières inflammables dangereuses ou toxiques,
  • les réseaux qui sont à l’origine de la chaleur et du froid.

Les réseaux moins sensibles, quant à eux, sont les réseaux d’assainissement, des eaux pluviales, d’eau potable, des télécommunications et des fibres optiques. La destruction de ces réseaux peut avoir un impact assez important sur la vie économique.

Les avantages de la détection des réseaux

Si la détection des réseaux est une étape majeure dans l’ouverture d’un chantier, ce n’est certainement pas sans raison. Elle offre en effet de nombreux avantages. La détection des réseaux enterrés vous permet de savoir exactement où ils se trouvent. Cela permet de réaliser un traçage précis, de valider les plans existants et de cartographier les réseaux non répertoriés. La détection fournit également d’autres informations telles que la localisation précise des réseaux, leur profondeur et leur nature. Grâce à toutes ces informations, vous saurez comment vous y prendre lors de la réalisation des travaux afin d’éviter tout dommage sur les réseaux enterrés.

La détection des réseaux enterrés vous donne la possibilité de faire des économies. En cas de dommages, vous devrez faire le nécessaire pour réparer les réseaux. Or, les frais engendrés par la réparation de ces derniers peuvent être très élevés. Vous éviterez par ailleurs de payer les amendes et les indemnités pouvant être demandées par les concessionnaires de réseaux pour la rupture de service. Dans les cas les plus graves, vous pouvez être obligé de mener une véritable bataille judiciaire. En détectant les réseaux au préalable, vous n’aurez donc pas à traverser ces problèmes et n’aurez pas de frais de justice à payer.

La détection des réseaux enterrés vous permet aussi de gagner du temps. Si des dommages surviennent, vous serez obligé d’arrêter les travaux afin de réparer les réseaux. Vous risquez alors d’avoir du retard dans la livraison des travaux, ce qui risque de vous pénaliser. Effectuer une détection des réseaux est aussi un excellent moyen pour améliorer l’image de marque de votre entreprise. Vous démontrez en effet que vous respectez non seulement la loi, mais que vous êtes également soucieux de la sécurité des biens et des personnes, et de la préservation de l’environnement.

Comment se fait la détection de réseaux ?

Pour détecter les réseaux enterrés, il est conseillé de faire appel à des experts. Ces professionnels ont le plus souvent recours à des méthodes de détection non invasives et très précises. Deux grands types de détection des réseaux enterrés sont généralement utilisés, à savoir la détection acoustique et la détection électromagnétique.

La détection acoustique

La détection acoustique est une méthode qui consiste en la captation du signal émis par un générateur directement sur la canalisation à identifier. Elle concerne uniquement les canalisations métalliques. La détection acoustique ne nécessite aucune interruption des réseaux enterrés et ne laisse absolument aucun doute quant à la nature du réseau détecté. Toutefois, elle est assez lente à mettre en place et manque un peu de précision par rapport à d’autres méthodes de détection. Elle ne s’utilise pas non plus sur tous les types de sols, et parfois, la présence d’une circulation à proximité ou d’obstacles peut affaiblir la précision de la localisation du réseau enterré. Malgré ces inconvénients, la méthode acoustique est l’une des plus efficaces actuellement.

techniques de détection de réseaux

La méthode électromagnétique

La détection par électromagnétisme est une technique qui complète les techniques acoustiques de détection. Elle consiste en la captation des champs électromagnétiques des réseaux aériens et enterrés constitués de canalisations métalliques et de câbles électriques. Il existe 4 méthodes de détection par magnétisme.

La méthode de détection passive

La détection passive est une méthode qui consiste à mesurer les champs électromagnétiques qui sont directement émis par le câble ou les canalisations. Elle peut se faire à l’aide d’un détecteur de réseaux magnétique.

La méthode de détection active

La méthode de détection active consiste à mesurer les champs magnétiques des canalisations métalliques qui sont induits par une bobine placée en surface. Cette méthode peut être pratiquée aussi bien avec un détecteur de réseaux magnétique qu’avec une pince de détecteur de réseaux enterrés.

La méthode de détection magnétique par sonde

La détection par sonde consiste tout d’abord à introduire une sonde dans une canalisation. Par la suite, un récepteur suivra le signal de la sonde tout au long de son cheminement. Cette méthode permet de détecter tous les types de matériaux sauf l’acier et la fonte.

La méthode de détection par géoradar

Cette méthode est de plus en plus utilisée sur les chantiers. Elle permet de localiser tous les types de canalisations jusqu’à 4 mètres de profondeur, et ce, peu importe le type de matériau.

Philippe

La Radio des Entreprises, le magazine en ligne qui vous aide à optimiser la création et la gestion de votre entreprise !