Mutuelle et prévoyance : quelle différence ?

Publié le , par La RDE
Catégories :
La différence entre Mutuelle et prévoyance

Les acteurs sur le marché de l’assurance proposent des prestations complémentaires qui permettent aux assurés de garantir le remboursement des frais médicaux ou d’anticiper les aléas de la vie en cas d’incapacité temporaire d’un collaborateur d’une entreprise. Si la mutuelle santé vient en complément des remboursements de la sécurité sociale, l’assurance prévoyance, elle, intervient en cas d’invalidité, de décès ou d’arrêt de travail. Des prestations des compagnies d’assurance qui prêtent souvent à confusion et qui nécessitent que nous fassions le point. Voici des précisions sur ces deux notions et sur leurs rôles respectifs.

Une complémentaire santé ou une mutuelle santé : c’est quoi ?

La complémentaire santé, familièrement désignée par mutuelle santé, vous permet de compléter les remboursements de l’Assurance Maladie. Il s’agit ainsi d’une protection supplémentaire à la couverture santé du régime obligatoire vous permettant d’éviter de mettre à mal votre situation financière en cas de soin de santé indispensable. Les garanties de la mutuelle santé peuvent compléter intégralement ou seulement une partie des dépenses restant à votre charge après le remboursement de l’Assurance maladie.

Grâce au lancement du plan 100 % santé, cette protection complémentaire va intervenir pour le remboursement intégral des frais médicaux ou soins de santé à la charge de l’assuré tels que les frais dentaires, d’optiques, les consultations, etc.

En tant qu’assuré, vous pouvez souscrire à titre individuel à une complémentaire santé et bénéficier de la couverture qu’elle propose auprès d’une mutuelle, d’une société d’assurance ou d’une institution de prévoyance. Vous pouvez également souscrire à un contrat collectif auprès de Jaji, votre mutuelle entreprise, en contrepartie d’une cotisation.

En effet, l’employeur est tenu de souscrire une couverture santé collective au profit de ses salariés, ce qui leur permet de bénéficier d’une complémentaire santé plus avantageuse, toutefois avec des garanties plus étendues mais moins chères. Notons qu’en mutualisation les risques et les cotisations, il est possible d’optimiser le coût d’une couverture santé collective. Les garanties proposées par les mutuelles d’entreprises vous permettent également de couvrir les membres de votre famille via une extension de contrat.

Qui est concerné par la mutuelle santé ?

Toute personne peut souscrire à une mutuelle santé. Avec l’Accord National Interprofessionnel qui impose aux entreprises de proposer à leurs salariés une mutuelle santé collective, vous êtes exempté d’une partie de la cotisation, à hauteur de 50 % minimum, qui est à la charge de votre employeur.

Pour les travailleurs non-salariés, ces derniers sont régis par le dispositif Loi Madelin, leur permettant de jouir à des avantages fiscaux lorsqu’ils souscrivent à une mutuelle santé. Ainsi les cotisations que vous versez pour votre couverture sociale, seront retenues sur votre revenu imposable.

Quant aux étudiants et seniors, ces derniers peuvent souscrire à une couverture maladie complémentaire auprès de mutuelles santé proposant des garanties spécialement conçues pour leurs besoins.

Pour les assurés dont le revenu ne permet pas de souscrire à un contrat de santé complémentaire individuel, ils sont éligibles aux aides de l’Etat :

  • La Couverture Maladie Universelle Complémentaire ou CMU-C, qui est une mutuelle gratuite, et accessible aux personnes à faibles revenus ;
  • L’Aide à l’acquisition d’une Complémentaire Santé ou ACS, s’agit d’une aide financière qui octroie le versement de la cotisation de la mutuelle santé individuelle. Ce dispositif est ouvert aux personnes ayant un revenu supérieur aux seuils de la CMU-C.

Quelles sont les garanties proposées par les mutuelles santé ?

Les prestations dont le remboursement des frais de santé est pris en charge par les mutuelles santé sont

  • Les soins courants comme les frais de consultations de médecin, de médicaments, de bilan de santé, d’analyses médicales ;
  • Les frais d’hospitalisation tels que le forfait journalier, la chambre particulière ;
  • Les frais d’optique, à savoir le coût de la monture, des verres, des lentilles ;
  • Les frais dentaires comme l’appareillage, l’orthodontie, les soins.

Une assurance prévoyance : en quoi consiste-t-elle ?

Une assurance prévoyance permet d’anticiper et de se prémunir contre les situations difficiles ou accidents de la vie. Ce contrat d’assurance intervient notamment dans la garantie du maintien du niveau de vie de l’assuré en cas d’incapacité de travail, d’invalidité, de dépendance ou de décès. Il s’agit ainsi d’apporter un soutien financier à l’assuré en complément de l’indemnisation de la Sécurité sociale à travers le versement :

  • Des indemnités journalières en cas d’arrêt de travail pour raison de santé et ainsi compenser la perte de salaire,
  • D’une rente en cas d’invalidité pour conserver un certain niveau de revenu,
  • Une rente à vie, ou un capital en cas de dépendance dû à l’âge :
  • Un capital ou une rente versé au conjoint, aux enfants, aux héritiers ou aux ayants droit en cas de décès.

Il est également possible de souscrire à une prévoyance à titre individuel ou collectif. Les garanties de cette protection sociale couvrent également les frais d’assistance en cas de besoin d’une aide à domicile et les frais d’obsèques.

Qui peut souscrire à une assurance prévoyance ?

Cette protection sociale concerne n’importe quelle personne percevant un salaire et souhaitant bénéficier d’une protection contre les accidents de la vie (situation financière difficile, maladie, accident, etc.). Les employeurs peuvent souscrire leurs salariés à une assurance prévoyance sous la forme d’un contrat individuel ou collectif.

Les travailleurs non-salariés y ont également accès avec la loi Madelin. Ce dispositif leur octroie également des avantages fiscaux. Par ailleurs, un salarié non couvert par un contrat d’entreprise peut demander à bénéficier de cette couverture sociale de manière individuelle dès lors qu’il y souscrit.

  • La prévoyance de la Sécurité Sociale est accessible à toute personne affiliée à la Sécurité Sociale du régime de prévoyance obligatoire. Cette insertion à la prévoyance obligatoire a pour objectif de compenser la baisse du niveau de vie occasionnée par l’absence de revenus due à un sinistre ou un aléa ;
  • La prévoyance individuelle est un contrat d’assurance à souscription individuelle et facultative. Ce contrat d’assurance individuel intervient notamment en cas d’arrêt de travail, d’invalidité ou d’incapacité à la suite d’un accident ou d’une maladie.

Que choisir entre une complémentaire santé et une assurance prévoyance ?

Ces assurances vous permettent de bénéficier d’une protection sociale supplémentaire et de faciliter votre situation sous la forme de compléments des prestations du régime obligatoire. Cependant, les garanties de la mutuelle santé et de la prévoyance s’opposent

La complémentaire santé vous couvre en cas de maladies ou de problèmes de santé, plus généralement lié à la santé, tandis que la prévoyance anticipe l’avenir et couvre les hasards de la vie.

Le choix entre ces deux assurances doit se faire en fonction de la garantie et de la protection qui répondent le plus à vos besoins et votre situation.