Le mode SaaS : avantages et inconvénients

Publié le , par La RDE
Catégories :
Rédaction mode SaaS

Pour faciliter la gestion de leur activité, de nombreuses entreprises optent pour le mode SaaS. Mais en quoi consiste exactement la gestion en mode SaaS ? Est-ce un service fiable pour tout le monde et quels en sont les avantages et les inconvénients ? Les réponses à ces questions dans notre article.

Une définition simple du mode SaaS

Le mode SaaS, autrement dit Software as a service ou encore logiciel en tant que service en français, est un mode de gestion qui consiste principalement à travailler sur le cloud. Il est surtout question d’abonnement à des logiciels sous la forme de services qui seront ensuite délivrés avec internet.

Avec le mode SaaS, plus besoin d’installer différents logiciels sur votre serveur. Le prestataire de service vous offrira principalement deux choses : l’hébergement web et l’exécution sur ses serveurs cloud. Mais mis à part cela, le fournisseur se devra également de prendre en charge la maintenance ainsi que les mises à jour des applications. Ces différents services seront alors accessibles pour tout entrepreneur en souscrivant à un abonnement auprès des fournisseurs.

Pour être plus précis, votre entreprise paiera un droit d’utilisation d’une licence au lieu de l’acheter, et le forfait peut être annuel ou mensuel. Bien sûr, les différents coûts et services seront compris dans la grille tarifaire à laquelle vous êtes inscrit, que ce soit pour l’usage, le stockage, la sécurisation et la maintenance. Le prix peut également changer par rapport aux ressources que l’entreprise aura consommées, les avancées des fonctionnalités utilisées et bien sur le nombre d’utilisateurs.

Un outil d’une praticité indéniable, il peut s’inscrire dans différents domaines : la comptabilité, la visioconférence, la bureautique, la communication, la gestion des relations clients et surtout la gestion de vos ressources.

En quoi le mode SaaS diffère du cloud computing ?

Ces deux concepts ont certes quelques similarités, mais il ne faut pas les confondre. Si le SaaS consiste à fournir à votre entreprise une application ou un logiciel avec internet, le cloud computing quant à lui étend ses fonctions plus largement. Notamment, ce dernier offre à votre entreprise la possibilité d’acquérir une infrastructure informatique entière et à distance pour vos logiciels d’entreprise. Vos capacités de stockage et de bande passante seront alors illimitées.

Quels avantages lors de l’utilisation du mode SaaS ?

En passant au mode SaaS, votre entreprise pourra bénéficier de nombreux avantages, notamment :

  • De la place libérée dans votre serveur : aucun logiciel n’aura à être installé dans le serveur de votre entreprise, et vos données ne seront pas stockées en interne, mais protégées sur le cloud. Par ailleurs, vous aurez l’occasion de mettre de l’argent de côté, car vous n’auriez pas à investir dans du matériel informatique.
  • Du temps gagné : vous aurez plus de temps à consacrer à d’autres activités, car vous n’aurez pas à faire les mises à jour et la maintenance quotidienne
  • De la praticité et de la mobilité : tant que vous avez un appareil pour vous connecter — que ce soit un téléphone ou un ordinateur — ainsi qu’une connexion internet, vous pourrez ouvrir le logiciel où vous voulez et quand vous voulez.
  • Des données sécurisées : en passant à un mode de gestion SaaS, vous assurez que vos données sur le cloud ne seront accessibles que sous votre autorisation. C’est également un bon moyen de sécuriser votre stockage que de le faire chez vous en interne.
  • Des avantages économiques : le tarif de la souscription au service est proportionnel aux ressources qui seront consommées et aux fonctionnalités à utiliser. Étant fixé comme un coût de fonctionnement et non comme un investissement, il sera déduit directement du résultat de l’entreprise.

Quels peuvent être les inconvénients de la gestion en mode SaaS ?

Si le mode SaaS présente de nombreux avantages, il faut également noter qu’il présente également des inconvénients, et pas des moindres.

D’abord, la dépendance de votre entreprise à un prestataire de service. Celui-ci possède les logiciels et héberge les données de votre entreprise, mais si jamais un problème survient que se passera — t — il ? Les éventuels problèmes peuvent par ailleurs avoir une importance cruciale dans la vie de votre entreprise. Si jamais des problèmes techniques se présentent pendant ou après vos utilisations, si le tarif augmente, si le prestataire décide de déposer le bilan ou autres.

Ensuite, si jamais un problème survient ou que vous ayez envie de stocker vos données autre part, le changement de prestataire ne sera pas une mince affaire. Pour le bon fonctionnement de votre entreprise, il faudra retransférer toutes vos données soit vers un autre prestataire, soit faire un stockage en interne — ce qui sans mentir vous coûtera pas mal dans votre budget.

Enfin, si vous décidez de multiplier les applications à utiliser avec votre poste qui est déjà lié avec un contrat d’une durée générale de 2 à 3 ans, la gestion en mode SaaS deviendra alors plus chère que de vous procurer vous-même l’application.