Les principaux critères de sélection d’un destructeur de documents

Publié le , par La RDE
Catégories :

Les documents confidentiels afférents à l’activité d’une société ne doivent jamais tomber entre de mauvaises mains. C’est pourquoi il est indispensable de les détruire une fois les délais de conservation dépassés. On utilisera à cet effet un destructeur de documents. Justement, voici les critères de choix de cet équipement.

Le niveau de sécurité et les différentes coupes possibles

L’utilisation du papier en entreprise doit respecter des procédures administratives strictes. En vertu de la directive européenne 95/46/CE, la protection et la destruction de l’ensemble des documents confidentiels constituent une obligation. Le non-respect de ces mesures est passible d’une amende allant jusqu’à 300 000 € et une peine d’emprisonnement de 5 ans. Raison pour laquelle il convient de bien choisir son destructeur de papiers. Le premier critère à considérer concerne notamment le niveau de sécurité du dispositif. Il faudra choisir en fonction du type de papiers à détruire. La destruction de documents sensibles, confidentiels et secrets nécessite l’utilisation d’un destructeur de papiers P-4, P-5 ou P-6. Le niveau de sécurité de l’appareil doit respecter la norme DIN 66399.

Idéalement, un destructeur de documents doit permettre de réaliser différentes coupes. Elles varient selon le niveau de sécurité du dispositif. Les broyeurs de niveau P-1 et P-2 permettent de réaliser une coupe droite ou fibre. Ils sont utilisés pour déchiqueter des papiers courants qui seront transformés en fines lamelles. Il s’agit généralement de documents de travail et de reçus de carte bancaire. Les destructeurs de papiers affichant un niveau de sécurité P-3 et P-4 permettent d’obtenir une coupe croisée. Les documents se transforment en petits confettis à la fin du processus de broyage. Ils deviennent ainsi inutilisables. Les destructeurs de documents à coupe micro restent les meilleurs en termes d’efficacité. C’est notamment le cas des niveaux P-5, P-6 et P-7.

La capacité de destruction et les types de documents à détruire

Il est tout à fait logique d’opter pour une solution fiable de destruction. L’objectif étant de garantir la sécurité des documents confidentiels, voire très sensibles de son entreprise. Bien entendu, la capacité de destruction figure parmi les critères à prendre en compte lors de l’achat de l’appareil. Il doit permettre aux utilisateurs de broyer une énorme quantité de papiers. En général, un destructeur de documents affiche une capacité de destruction oscillant entre 1 à 10 feuilles A4 70 g/m². Elle peut aller jusqu’à 91 feuilles A4 70 g/m². Les modèles les plus évolués disposent d’une grande capacité de destruction (entre 150 à 500 feuilles). Bien entendu, le processus de broyage des documents est automatique.

Il convient de souligner que certains broyeurs de papiers peuvent détruire différents types de documents. Il suffit de se référer au descriptif de chaque appareil pour le savoir. Les modèles les plus utilisés servent généralement à broyer des passeports, des trombones, des agrafes ou encore des cartes bancaires. Il existe des destructeurs plus puissants capables de déchiqueter des CD, des DVD et des clés USB. Aussi, il faudra vérifier la vitesse de passage du destructeur. C’est un élément important permettant d’évaluer la performance de l’appareil. En ce qui concerne l’aspect visuel de l’appareil, les produits design et robustes sont à préconiser.