Ce qu’il faut savoir sur le compte de solde débiteur et ses solutions

Publié le , par La RDE
Catégories :
Compte solde débiteur

Un compte bancaire peut passer à un solde débiteur lorsque vous avez utilisé une somme d’un montant supérieur que celle réellement disponible sur celui-ci. Cette situation pourrait avoir de lourdes conséquences. Pour en savoir davantage sur le compte débiteur et les solutions pour l’éviter, poursuivez votre lecture !

Qu’est-ce qu’un compte débiteur ?

Le compte débiteur est un compte bancaire présentant un solde négatif : le montant du débit dépasse celui du crédit. Cela se produit lorsque le montant de vos dépenses excède le montant de vos recettes et de vos revenus.

Comment savoir que votre compte bancaire a un solde débiteur ou un solde créditeur ?

Avant de vous expliquer les concepts de compte débiteur et de compte créditeur, il faut que vous compreniez préalablement certaines notions entourant ce sujet.

Dans le langage de la comptabilité, toutes les opérations impliquant une réduction du montant sur votre compte bancaire sont appelées sous le vocable « débit » : un prélèvement sur votre compte en banque, un paiement au moyen de votre carte bancaire, un retrait d’espèces auprès d’un distributeur automatique de banque, etc.

Toutes les autres opérations, dans le sens inverse, c’est-à-dire tout somme positionnée dans votre compte bancaire, tel que les virements, sont représentées en comptabilité, dans la colonne « Crédit » du compte.

Logiquement, si c’est le montant du débit est supérieur au montant du crédit, nous parlons de solde débiteur ; inversement, si le montant du crédit excède celui du débit, nous parlons de solde créditeur. Et ce sont ces mêmes images qui sont transposées sur votre compte en banque suivant la situation de celui-ci :

  • Un compte bancaire créditeur est un compte qui dispose de ressources, il est donc positif : le montant disponible est supérieur à 0 euro. Les comptes à solde créditeur démontrent tout simplement que les rentrées d’argent sur ceux-ci sont nombreuses par rapport aux dépenses effectuées par leurs titulaires.
  • Le solde de votre compte bancaire sera dit « débiteur » lorsqu’il est négatif. Cette situation signifie que : premièrement, votre compte bancaire est vide, vous n’avez plus d’argent, mais également, vous avez effectué un crédit auprès de votre banque, cette dernière a, donc, à votre égard, une créance traduite par le montant à signe négatif sur votre compte. Effectivement, votre compte en banque peut avoir un solde négatif lorsque vous avez effectué une dépense dépassant le montant que vous y avez.

Où consulter le solde du compte bancaire ?

Pour vérifier l’état du solde de votre compte en banque, vous pouvez vous rendre auprès d’une agence de votre établissement bancaire, vous pourrez également utiliser les guichets automatiques de la banque ou aller sur le site internet de votre banque et consulter votre espace personnel.

Pourquoi votre compte bancaire a pu effectuer une opération d’un montant supérieur à la provision disponible ?

Vous pouvez vous questionner, après les explications précédemment présentées, sur la possibilité d’effectuer des opérations impliquant un montant plus élevé que la somme disponible sur votre compte bancaire. Alors, sachez que cette situation est possible grâce à des mécanismes que nous appelons « le découvert bancaire ». Le découvert pourrait être autorisé, occasionnel et non autorisé.

Qu’est-ce qu’un découvert autorisé ?

Le découvert bancaire est, tout d’abord, un système qui permet au client de la banque, grâce à un crédit avancé par celle-ci, de faire un paiement nécessitant un montant plus grand que la provision restante sur son compte bancaire.

Le découvert est dit « autorisé » lorsqu’il y a eu une convention préalable entre la banque et le client. Ce contrat prévoit la pratique d’un découvert permettant à ce dernier d’effectuer des transactions faisant intervenir des sommes plus élevées que ses ressources disponibles sur le compte. Avec le mécanisme du découvert autorisé, vous n’avez pas à craindre que la banque bloque votre compte bancaire, toutefois, faut-il savoir que le découvert autorisé impose des conditions de remboursement et des taux d’intérêt accompagnant le crédit avancé.

La Banque peut annuler votre découvert autorisé

Votre établissement bancaire a la possibilité d’annuler (nous parlons de résiliation d’un contrat de découvert bancaire) le découvert autorisé conclu entre vous. Cependant, cette possibilité doit être exercée dans le respect de la procédure du préavis : la banque doit vous notifier son intention d’annuler le découvert bancaire 2 mois avant la résiliation.

Elle pourrait aussi être amenée à l’annuler lorsque vous effectuez fréquemment une opération faisant intervenir un crédit dépassant le montant du découvert convenu et autorisé.

Le découvert occasionnel

Le découvert occasionnel est donné dans les cas de dépenses imprévues. Le but est d’éviter que vous vous trouviez en difficulté. Le découvert occasionnel n’est pas accessible à tout le monde, le banquier accepte d’avancer à un client un découvert occasionnel sur le critère de son profil personnel.

Le découvert non-autorisé

Bien évidemment, si aucune convention de découvert autorisé n’a été conclue entre vous et votre établissement bancaire, toutes les opérations nécessitant un montant supérieur à votre crédit ne pourraient pas se faire. Dans certains cas, des transactions sont validées si bien que le montant disponible sur le compte en banque était inférieur aux sommes dépensées. Si vous vous trouviez dans pareil cas, régularisez vite votre situation en remboursant le crédit qui vous a été donné : votre banque pourrait mener une procédure de fichage à la Banque de France à votre égard et vous allez être frappé de l’interdit bancaire.

Un compte débiteur implique des frais. Quels sont-ils ?

Comme nous l’avons déjà évoqué dans l’introduction, un compte à solde débiteur pourrait engendrer de grands frais.

Les AGIOS ou les intérêts débiteurs

Les AGIOS sont dans les contextes de découvert autorisé. Appelés également des intérêts débiteurs, ces AGIOS est, en fait, est un intérêt accompagnant le crédit que la banque accepte de vous impartir. Les taux de l’AGIO sont différents suivant l’établissement bancaire. Si cela ne dépasse pas le taux d’usure, il est, tout de même, élevé. Plus vous êtes retard dans le paiement du découvert autorisé, plus vous payerez d’intérêt AGIOS.

Les commissions d’intervention

Les frais de « commission d’intervention » sont nés dans les cas où vous dépassez le montant du découvert autorisé par votre banque. En règle générale, le plafond des frais de commission d’intervention est fixé à 8 euros à chaque opération et à 80 euros par mois. Ce système est gravement dénoncé par beaucoup d’institutions.

Les frais d’irrégularités et incidents

Ces frais interviennent lorsque vous émettez un ordre de paiement alors que votre compte ne dispose pas suffisamment de sommes : c’est le cas pour la signature des chèques sans provision, des paiements avec carte bancaire sans provision, etc.

Nous vous conseillons toujours de bien vérifier l’état de votre compte en demandant un relevé de solde avant d’opérer toute opération bancaire à partir de votre compte en banque, car l’utilisation d’un découvert non-autorisé et encore, répété pourrait vous conduire vers la situation d’un interdit bancaire.

Conclusion

Bref, le compte à solde débiteur suppose toujours l’existence d’une dette à l’égard de votre banque. Ne vous habituez pas à demander et à effectuer des découverts bancaires, car à un moment donné, vous pourriez ne plus être en mesure de payer les crédits de la banque avec leurs intérêts. Vous serez surendettés et vous serez frappé d’interdit bancaire.