Franchise pizza : que faut-il savoir avant de se lancer ?

Publié le , par La RDE
Catégories :

Le concept de franchise pizza a depuis quelques années le vent en poupe. En effet, l’ouverture d’une pizzeria ne se décide pas à la légère. C’est une entreprise qui nécessite une mure réflexion et surtout le choix d’un modèle qui réduit les risques de faillite.

En quoi consiste une franchise pizza

Avant de se lancer en tant que franchisé, il convient d’abord d’en savoir plus sur la franchise pizza. Le concept consiste à créer sa propre pizzeria en empruntant l’appellation d’une entreprise jouissant d’une forte notoriété dans le domaine. Le franchisé travaille de manière indépendante. Il dirige sa propre entreprise, mais en étroite collaboration avec son franchiseur, qui lui prête son savoir-faire et son expérience.

La franchise pizza permet au franchisé de vite développer son entreprise. Elle lui permet d’intégrer une équipe compétente et apte au partage. En intégrant ce modèle, l’entrepreneur bénéficie de l’accompagnement d’un réseau de professionnels du début jusqu’à la fin de son contrat. Il s’agit notamment des franchisés ayant déjà acquis une certaine expérience en matière de pizzeria. Ils donnent au nouvel entrepreneur des conseils d’agencement. Ces experts contribuent à l’inauguration du nouveau local. Ils transmettent leur expertise au franchisé et l’aident au développement de son chiffre d’affaires.

Remplir les formalités liées à la vente d’alcool

Entreprendre dans la restauration implique généralement la commercialisation de boissons. Celles-ci facilitant la digestion des aliments. Cependant, certains consommateurs préfèrent les boissons alcoolisées aux sucreries. Néanmoins, leur vente est subordonnée à une licence.

Les boissons alcoolisées sont classées par groupe (de 2 à 5). Les groupes 2 et 4 englobent le vin, la bière et le cidre. Leur commercialisation nécessite la détention d’une petite licence restauration. Par contre, la vente des boissons des catégories 4 et 5 exige l’obtention d’une grande licence. Cette classe de boissons regroupe essentiellement des spiritueux.

Les licences dépendent également du cadre de vente. Ainsi, lorsque la commercialisation des boissons alcoolisées s’effectue uniquement à l’occasion des repas, le restaurateur doit alors se procurer une licence de restaurant. En ce qui concerne les ventes effectuées en dehors des repas, elles sont réglementées par la licence de débit de boissons à consommer sur place.

Déclarer l’établissement auprès de la structure compétente

Tout établissement de restauration, pizzeria incluse, doit se déclarer auprès de la DDPP (Direction Départementale pour la protection des Populations) avant d’entrer en exercice. Le restaurateur qui ne s’enregistre pas avant d’ouvrir sa pizzeria dispose d’un délai d’un mois pour remplir cette formalité.

Par ailleurs, les pizzerias ont l’obligation de faire appel à un expert des règles de l’hygiène alimentaire. Elles doivent aussi veiller à ce que le coin de préparation répond aux normes sanitaires. Il faut que le comptoir soit accueillant. L’espace de vente doit répondre à certains critères, notamment en termes d’affiches. En effet, le restaurateur a l’obligation d’afficher les annonces relatives au prix TTC, l’interdiction de fumer…

La franchise de pizzeria a pour but de protéger l’entrepreneur contre les risques d’échec que rencontrent un grand nombre d’entreprises. Pour optimiser ses chances de réussite, il lui suffit de rejoindre une famille qui privilégie le partage, la joie. Un groupe qui considère la pizza comme un plat respectable et qui tient beaucoup aux siens.